Hydro-Québec a payé 50 M$ en frais d’avocats !
Hydro-Québec a payé 50 M$ en frais d’avocats !
La querelle juridique entre Terre-Neuve et Hydro-Québec, dans le dossier de la centrale de Churchill Falls, a coûté jusqu’à présent plus de 50 millions $ en frais d’avocats à la société d’État, selon ce que révèle Le Journal de Montréal.

Malgré qu’elle ait 43 avocats à son service, Hydro-Québec a fait appel à des firmes d’avocats externes et des experts pour se défendre contre Terre-Neuve-et-Labrador dans ce litige. La société d’État a notamment eu recours, au cours des dernières années, à une équipe d’avocats plaideurs de la firme Norton Rose Fulbright.

Entre 2008 et 2016, Hydro-Québec dit avoir dépensé tout près de 23 millions $ en frais judiciaires externes, dont 19 millions $ en frais d’avocats et 3,8 millions $ en frais d’experts.

Un vieux conflit

Depuis 1976, Hydro-Québec s’est retrouvée 17 fois devant les tribunaux contre Terre-Neuve et la société Nalcor. À chaque fois, elle a eu gain de cause.

«Les initiatives de Terre-Neuve devant les tribunaux se sont toutes soldées par un échec. Nous avons dépensé des sommes importantes pour nous défendre. C’est de l’argent que nous aurions préféré consacrer à autre chose», a dit au Journal le porte-parole d’Hydro-Québec, Serge Abergel.

Le gouvernement de Terre-Neuve espère toujours porter sa dernière cause, perdue l’été dernier en Cour supérieure du Québec, devant la Cour suprême du Canada.