Question:

Je suis présentement à l’emploi d’une entreprise en vertu d’un contrat de 12 mois pour un remplacement de congé de maternité. Je recherche un poste permanent, mais je me demande si stratégiquement, il n'est pas préférable de terminer au complet mon remplacement et avoir des bonnes références, plutôt que de quitter en plein contrat?

Réponse:

Chère lectrice

Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Votre question est excellente. La réponse évidente, dans le meilleur des mondes, serait qu’il est préférable de respecter votre engagement et terminer votre contrat d’emploi.

Malheureusement nous ne vivons pas dans le meilleur des mondes, et il est rare que les planètes s’alignent afin de vous permettre de terminer votre engagement avant d’en débuter un autre.

Il est donc tout à fait normal, même s’il est souhaitable de l’éviter, de quitter avant terme un emploi temporaire au bénéfice d’un emploi permanent. Je suggère cependant de minimiser les effets négatifs sur votre employeur actuel en l’avisant le plus longtemps possible à l’avance et en reportant votre départ à la date la plus éloignée pouvant convenir à votre nouvel employeur.

Vous faites allusion aux bonnes références. Il est toujours souhaitable de quitter un emploi en bons termes. Je crois que si vous expliquez la situation correctement, votre employeur ne vous en tiendra pas rigueur.

Lorsque la poussière sera retombée je serais surpris que votre employeur refuse de vous donner de bonnes références parce que vous avez quitté avant terme. Si malheureusement c’est le cas, dites-vous qu’une absence de référence pour un emploi de courte durée, que vous avez quitté de plein gré pour une raison logique, ne sera jamais lourde de conséquence dans un processus d’embauche.

Reste maintenant à gérer votre conscience, mais je suis d’avis que vous ne devriez pas vous en faire à ce niveau. C’est une situation assez fréquente et les employeurs sont pleinement conscients du risque relié à l’embauche dans le cadre d’un remplacement de courte durée.

C’est la raison pour laquelle je suggère à mes clients de prévoir un bonus de rétention à tout contrat de travail à durée déterminé, si un départ avant terme peut leur être préjudiciable.

J’espère que ma réponse vous sera utile et je vous souhaite une excellente semaine.

La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes pour autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.

Sur l'auteur

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connaît bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.