Me Pierre Y. Lefebvre rejoint Langlois en tant qu’avocat associé
Me Pierre Y. Lefebvre rejoint Langlois en tant qu’avocat associé
Pierre Y. Lefebvre voulait un nouveau défi dans sa carrière. Il a ainsi rejoint Langlois en tant qu’avocat associé, le 5 septembre.

« On arrive à un âge où on cherche de nouveaux défis et j’ai été emballé par le projet que m’a présenté Langlois. C’est un bureau de litige dont le fondateur est un plaideur hors pair », dit Me Lefebvre, qui se dit par ailleurs « fier de rejoindre un cabinet en pleine croissance ».

Il a ainsi quitté Fasken Martineau où il exerçait depuis son examen du Barreau, en 1982, et après un stage chez Ogilvy Renault. Me Lefebvre détient un bac en droit obtenu en 1981 à l’Université McGill.

« Je voulais faire des études de droit pour faire du droit criminel, plaider, argumenter et aider les gens, dit-il. Finalement, j’ai été embauché dans un grand cabinet et je n’en suis jamais partie jusqu’à maintenant. »

Il se dit satisfait de rejoindre un bureau un peu plus petit : « je retrouve chez Langlois les valeurs qui existaient à l’époque chez Fasken Martineau. Dans un plus petit bureau, on peut se parler plus facilement, c’est un peu plus familial, un peu plus convivial ».

À son compteur, plusieurs gros dossiers dont il est encore aujourd’hui fier. Il a par exemple représenté Rogers Communications dans le cadre d’un litige contre la Ville de Châteauguay. Il a aussi été impliqué dans le dossier Robinson à la Cour suprême du Canada en représentant Christophe Izard, France-Animation, Ravensburger et al.

À 58 ans, l’avocat aura pour mandat d’essayer « d’approfondir l’équipe de litige » de Langlois.