Valérie Plante
Valérie Plante
L'avocate Anne-France Goldwater a annoncé lundi matin qu'elle accordait son appui à la campagne de Valérie Plante, chef de Projet Montréal, aux élections municipales.

Me Goldwater s’est publiquement rangé aux côtés de Valérie Plante lors d’une conférence de presse au palais de justice de Montréal qui marquait le lancement de la campagne électorale de Projet Montréal.

Au cours de son allocution, Me Goldwater a expliqué cet appui public à Mme Plante par la nécessité de sortir l'administration du maire Denis Coderre de l’hôtel de ville.

Anne-France Goldwater
Anne-France Goldwater
Affirmant avoir donné amplement de chances au maire Denis Coderre de faire preuve de leadership et d'une bonne gestion des fonds publics, Anne-France Goldwater explique qu'il est temps maintenant de s'opposer publiquement à lui.

« Quand vous allez recevoir vos comptes de taxes, ne pleurez pas, ne revendiquez pas vos droits. Il sera trop tard. C’est le temps maintenant "to throw the bum out". Et ça n’a pas de traduction polie en français », a dit Me Goldwater.

« Honte à vous! » a lancé l’avocate à l’endroit de Denis Coderre, à qui elle reproche, entre autres, d’avoir dépensé un milliard de dollars pour les festivités du 375e anniversaire de la ville.

« Est-ce qu'il y a ici quelqu'un d'assez millionnaire ou milliardaire pour se ficher de tout cet argent gaspillé? », a demandé l'avocate aux journalistes.

« Je tiens à attirer votre attention sur cette jeune femme et son ambition de faire de cette ville une ville dont on pourrait être fier et non pas une ville qui est un peu comme la Corée du Nord, pleine de fausses promesses, pleine de gaspillage de fonds publics pour rien en bout de ligne », a dit Anne-France Goldwater, ajoutant: « Il est temps pour nous d'élire notre première mairesse! »

Parmi les causes qu'elle défend, Me Anne-France Goldwater représente notamment les propriétaires de chiens de type pitbull qui contestent le règlement municipal qui les oblige à se débarrasser de leur animal s’ils ne remplissent pas toutes les conditions administratives exigées par la Ville.

Elle a notamment obtenu gain de cause la semaine dernière en réclamant un sursis en Cour supérieure du Québec pour les propriétaires de chiens montréalais.

De son côté, la chef de Projet Montréal, Valérie Plante, s’est dite très heureuse de pouvoir compter sur l’appui de Me Goldwater, dont elle apprécie le franc-parler et les combats qu'elle a menés, notamment en faveur des mariages gais. « Une grande avocate, une amoureuse de Montréal, mais également une femme de cœur, une femme intègre et une femme passionnée. (...) C'est une combattante », a dit la chef de Projet Montréal.