Me Marc Bellemare
Me Marc Bellemare
Marc Bellemare avait travaillé avec Ugo Fredette pendant cinq ans sur les documentaires « Novembre 84 », « Sept femmes », ainsi qu’un autre qui n’a finalement pas vu le jour, sur Cédricka Provencher.

Vendredi, au terme d’une cavale de près de 24 heures, le petit Louka Fredette, enlevé par son père, Ugo Fredette et recherché depuis jeudi soir, a été retrouvé sain et sauf à Griffith, en Ontario. Ugo Fredette a quant à lui été hospitalisé à Ottawa.

La veille, la mort de sa conjointe et mère du garçon de 6 ans avait choqué les résidents d’un quartier tranquille de Saint-Eustache, dans les Laurentides. On ignore pour l’instant les circonstances exactes du drame.

D’après Me Bellemarre, Ugo Fredette ne serait pas l’homme apathique et obsédé par les histoires de meurtres comme le rapportent certains médias.

Ugo Fredette
Ugo Fredette
« Je trouve que c’est mal le connaître que de penser ça. Maintenant, ce n’est plus le même gars aujourd’hui. Il a potentiellement deux meurtres à son actif, mais ce n’est pas une raison pour sauter sur lui et nier tout le passé », a confié Me Bellemare au Journal de Montréal.

« Il était sincère dans ce qu'il faisait et il a fait un très bon travail auprès des familles. Très peu de gens au Québec se sont dévoués autant à la cause des victimes d'actes criminels qu'Ugo Fredette », a-t-il poursuivi.

Au travail, Ugo Fredette apparaissait à Marc Bellemare comme quelqu'un de très courtois, sympathique, qui ne semblait pas présenter de problème d'impulsivité.

Toujours dans le Journal de Montréal, l’avocat a ajouté : « je pense qu’Ugo Fredette avait de l’empathie pour les victimes, parce que sinon, il n’aurait pas consacré les milliers d’heures qu’il a pu mettre presque bénévolement ».

Le dernier documentaire coproduit par Ugo Fredette, « Sept femmes », était presque terminé et il sortira, mais sans le nom d'Ugo Fredette au générique, selon Marc Bellemare.

Après avoir appris la nouvelle de la cavale d’Ugo Fredette, Me Bellemare aurait tenté de le joindre, rapporte La Presse.