Me Marie Henein
Me Marie Henein
Me Marie Henein a donné une conférence à la faculté de droit de l’Université McGill et en a profité pour revenir sur l’affaire qui l’a poussée sous le feu des projecteurs. Elle a défendu une conception plutôt libérale du système de justice, rapporte Le Devoir.

L’avocate, médiatisée pour avoir défendu Jian Ghomeshi, acquitté il y a un an dans une affaire d’agression sexuelle, n’a pourtant pas explicitement fait référence à ce dossier.

L’avocate a blâmé les médias qui alimenteraient d’après elle une certaine hystérie entourant le système juridique.

Pour elle, les avocats ont pour rôle de tester les limites du droit. « C’est ce que les avocats font et c’est ce que je fais pour vivre », dit-elle d’après Le Devoir.

Jian Ghomeshi
Jian Ghomeshi
Mais Me Henein s’est surtout attachée à rappeler le principe de présomption d’innocence en expliquant tout d’abord que ce n’est pas parce qu’elle défend des criminels qu’elle cautionne le meurtre, mais parce que chacun a droit à une défense pleine et entière.

Son intervention a suscité plusieurs réactions, notamment celle d’une femme qui a pointé du doigt la justice dans les affaires de viol qui sont finalement peu rapportées par les victimes présumées.

Pour l’avocate, il faudrait ainsi mieux former la police, car les officiers ne posent pas les bonnes questions.