Alan Stein pilote ce dossier
Alan Stein pilote ce dossier
Marc Boudreau a été l’un de ces enfants victimes d’abus et de maltraitance, pendant l’ère où Maurice Duplessis était premier ministre du Québec. Alors qu’il n’avait que cinq ou six ans, il déclare avoir été placé en institution psychiatrique, alors qu’il n’avait pourtant aucun problème de santé mentale. Forcé de porter une camisole de force, battu à répétition et utilisé comme cobaye dans des expériences traumatisantes, rien ne lui a été épargné.

C’est pourquoi, insulté par le dédommagement de 15 000 $ offert aux orphelins de Duplessis par le gouvernement, il cherche à lancer une action collective pour obtenir une véritable réparation, écrit le Journal de Montréal.

En fait, ce sont 875 000 $ qui sont réclamés pour chaque enfant, soit qui a été victime d’abus, soit qui a été utilisé comme cobaye humain pendant la Grande Noirceur.

L’avocat Alan Stein pilote ce dossier qui vise, en plus du gouvernement québécois, des congrégations religieuses de Montréal, Québec, Baie-Saint-Paul et autres.

Depuis les événements, M. Boudreau déclare être incapable d’avoir une relation saine ou de faire confiance à qui que ce soit. Il dit aussi ne plus pouvoir vivre le sentiment d’amour. Évidemment, preuve des sévices subis et de ces traumatismes devra être faite en Cour.

Avant d’être entendue sur le fond, l’action collective doit d’abord être autorisée par un juge de la Cour supérieure, ce qui devrait être fait dans un délai d’un an.