La difficulté toujours bien réelle des femmes de passer de simple avocate à associée dans les grands bureaux expliquerait en partie ce phénomène.

Mais ce n’est pas la seule raison, puisque la plupart qui quittent leur firme restent dans la profession pour se réorienter vers des postes qui leur permettent de mieux contrôler leurs horaires, révèle un récent sondage américain.

"La flexibilité, le contrôle et la prévisibilité sont les principales qualités que les femmes recherchent", écrit Phyllis Horn Epstein, un associé à la firme de Philadelphie Epstein, Epstein & Shapiro, dans un rapport sur les conclusions de l'enquête.

Pour lire la suite de l’article, en anglais, cliquez ici.