Les Foufounes Électriques condamnées à fermer 10 jours
Les Foufounes Électriques condamnées à fermer 10 jours
Sont principalement concernés les portiers de l’établissement; de nombreuses plaintes à leur égard avaient été soumises. Au point où le bar a été convoqué devant la Régie des alcools, des courses et des jeux en décembre 2016.

En fait, la Régie s’interrogeait sur les 72 « vols » signalés depuis janvier 2013 et les actes de violence entre clients. On se questionnait aussi sur la force utilisée par les portiers, parfois considérée excessive.

Une personne alléguait notamment s’être fait casser une dent; une autre a dit avoir été blessé au nez et être demeuré inconscient après une altercation avec un portier.

La Régie vient de trancher : l’établissement devra fermer ses portes pendant 10 jours, écrit La Presse. La preuve a démontré que le bar a été exploité « de manière à nuire à la tranquillité publique notamment, des actes de violence et de surconsommation ». Le bar a apparemment reconnu les faits et consenti à la sanction imposée.

Me Mélanie Charland agissait pour la Régie. Elle a tempéré les faits reprochés en notant que le bar avait été exploité de bonne fois mais que certains manquements faisaient une ombre au tableau. Les Foufounes Électriques ont certifié avoir adopté une nouvelle approche psychologique, engagé un maître-instructeur de l’Académie d’entraînement tactique, et posé des caméras de surveillance supplémentaires.

L’établissement était représenté par Me Félix Bergeron.