Me Patrick Chalut se lance ainsi à son compte et reste chez Dufourd Dion
Me Patrick Chalut se lance ainsi à son compte et reste chez Dufourd Dion
Tout juste, en effet, alors que Me Patrick Chalut n’est avocat que depuis le début du mois d’avril. Il se lance ainsi à son compte, mais en gardant une main sur la rampe : il continue aussi sa carrière chez Dufourd Dion, où il a effectué son stage auprès de Me Christian Dufourd.

Parmi ses mandats, des affaires de divorce, de pensions alimentaires et des demandes de garde qui impliquent souvent un aspect international. Ainsi, il n’est pas rare pour lui de traiter de divorces dont l’un des conjoints réside en Europe, ou de demander l’exécution au Québec de jugements rendus à l’étranger.

« Dès la première entrevue que j’ai eue chez Dufourd Dion, il y a eu une chimie certaine, une belle complicité. La décision n’a pas été difficile : j’ai su que je voulais y faire mon stage », déclare-t-il.

Avant de faire le saut comme avocat, Me Chalut a d’abord voulu « tester » le monde du droit, comme il le dit : il a d’abord entamé – et complété – des études en techniques juridiques. Sachant alors qu’il était dans le bon domaine, il a débuté ses cours à l’Université d’Ottawa et a réussi les examens de la formation professionnelle du Barreau en 2017.

À présent, son objectif est de développer une clientèle dans le cadre de sa pratique en solo, tout en poursuivant des mandats avec Dufourd Dion.