Question:

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années
Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années
Je suis avocat dans un petit cabinet de droit familial et ce, depuis mon stage. Je suis un Barreau 2011. J'adore mon employeur et apprécie à 70% mon domaine. Cependant, je désire découvrir autre chose, notamment pour des raisons éthiques liées aux demandes de certains clients. Suis-je confiné à ce domaine, n'ayant pas eu l'opportunité de développer d'autres connaissances pratiques dans un autre domaine? À titre d'exemple, j'aimerais bien pouvoir postuler sur des postes en droit des affaires.

Réponse:

Cher lecteur,

La réponse à votre question est non, vous n’êtes évidemment pas confiné à ce secteur de pratique pour le reste de vos jours. La question est plus de savoir comment réussir à faire la transition vers un autre type de pratique.

Dans votre cas, passer du droit matrimonial vers le droit des affaires peut s’avérer ardu. La façon la plus logique de faire une transition vers un autre domaine est de le faire graduellement. Dans un monde idéal, vous continueriez votre pratique actuelle, mais en prenant des petits mandats dans les autres secteurs qui vous intéressent. Le but étant que dans quelques années, vous ayez assez d’expérience pour pouvoir poser votre candidature sur des postes dans lesdits secteurs, dont notamment le droit des affaires.

Pour ce faire, il faut que votre employeur actuel pilote des dossiers dans plusieurs champs d’expertise. Dans le cas contraire, je vous suggère d’utiliser vos acquis afin de vous trouver un emploi dans un autre petit cabinet qui pourrait vous confier des mandats en matière familiale tout en vous impliquant dans des dossiers commerciaux. Cela vous permettrait d’atteindre votre but à moyen terme. Vous pouvez aussi essayer de développer votre propre clientèle en droit des affaires en utilisant vos clients actuels. Mais je ne suis pas certain que vous obtiendrez une réponse positive de leur part.

Il y a, bien sûr, certains avocats qui décident de faire un changement radical du jour au lendemain et ce, même après plus de dix années de pratique. Quelques-uns y parviennent, d’autres non, car ils ne peuvent trouver une façon économiquement viable de faire la transition. Après sept années de pratique, ce n’est pas impossible pour vous, mais il faudra que les planètes s’alignent pour que vous en ayez l’opportunité. Très peu d’employeurs voudront prendre un risque avec vous pour un poste exclusivement en droit des affaires. Par conséquent, vous pouvez poser votre candidature sur des postes en droit des affaires, mais ne vous attendez pas à de grands résultats.

En plus d’être plus réaliste, une transition graduelle est aussi souhaitable dans votre cas car vous mentionnez aimer votre pratique à 70%. Pourquoi risquer de perdre cet acquis en faisant un changement radical qui, par ailleurs, ne vous rendra pas nécessairement plus heureux. Aimer 70% de vos tâches professionnelles n’est pas un mauvais ratio après tout, car il n’y a pas grand monde qui aime 100% des tâches qui leurs sont dévolues.

En conclusion, prenez votre mal en patience et allez-y graduellement. Dans le pire des cas, prenez des causes « pro bono » pour vous faire la main. Si tel est le cas, assurez-vous cependant d’avoir quand même la supervision d’un avocat d’expérience afin de ne pas rendre des services de piètre qualité pouvant entraîner votre responsabilité professionnelle.

J’espère que mes conseils pourront vous aider et je vous souhaite une bonne semaine.

La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes pour autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.

Sur l'auteur
Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connaît bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.