Me Paul-Matthieu Grondin, le bâtonnier
Me Paul-Matthieu Grondin, le bâtonnier
En cette journée internationale des travailleurs, le Barreau annonce que plus aucun stage rémunéré en deçà du salaire minimum ne sera affiché sur le site de l’École du Barreau.

Le salaire minimum passe aujourd’hui de 11,25 dollars à 12 dollars de l’heure. Ainsi, à raison de 12 dollars de l’heure pour les 40 heures que les stagiaires effectuent par semaine, le Barreau estime que seuls les cabinets qui offrent un stage d’au moins 480 dollars par semaine méritent d’avoir de la visibilité sur le site de l’École du Barreau.

« Les stages payés en dessous de ce seuil restent valides. Il n’y a pas de jugement de valeur sur la qualité du stage, mais il est dans l’air du temps de souligner le travail des stagiaires », explique Me Paul-Matthieu Grondin.

Environ 30% des offres de stage proposeraient un salaire de moins de 480 dollars par semaine d'après le bâtonnier.

Cette décision du Barreau a été mûrement réfléchie. « Le processus s’est accéléré en septembre dernier, quand tous les jeunes barreaux des différentes sections nous ont demandé que quelque chose soit fait », dit Me Grondin qui rappelle que plusieurs rapports ont été publiés concernant la situation parfois difficile des jeunes juristes.

Me Sophia Rossi, présidente du Jeune Barreau de Montréal
Me Sophia Rossi, présidente du Jeune Barreau de Montréal
L’annonce est appréciée par Me Sophia Rossi, présidente du Jeune Barreau de Montréal. « Enfin ! On est très heureux. Cela faisait un moment que l’ensemble des jeunes barreaux voulait voir le salaire des stagiaires augmenter », dit-elle.

Pour la présidente, cette mesure est importante, car « on considère que l’École du Barreau est la mieux placée pour influencer les donneurs de stage. S’ils voient que l’École affiche des stages à 200 dollars par semaine, ils vont se dire que c’est acceptable. L’École du Barreau doit donner le ton ».

Me Rossi estime qu’il faut encore aller plus loin et que le combat ne s’arrête pas là. « Les stages non rémunérés ne sont pas encore interdits », dit-elle.

À partir d’aujourd’hui, les offres de stage qui proposent un salaire de moins de 480 dollars par semaine seront donc progressivement retirées.