Le salaire raisonnable du bâtonnier Paul-Matthieu Grondin devrait être de 235 575 dollars
Le salaire raisonnable du bâtonnier Paul-Matthieu Grondin devrait être de 235 575 dollars
Le salaire raisonnable du bâtonnier Paul-Matthieu Grondin devrait être de 235 575 dollars, indexé en fonction de l’Indice des prix à la consommation.

« Cela représente une baisse de 25%. Je suis très solidaire du CA concernant cette décision », précise le bâtonnier Me Paul-Matthieu Grondin, en entrevue à Droit-inc. Son salaire était auparavant de 314 000 dollars.

Le bâtonnier estime donc remplir la promesse faite durant la campagne et espère que les membres appuieront eux aussi la décision lors de l’assemblée annuelle générale qui aura lieu le 14 juin.

Le Comité des ressources humaines du Barreau du Québec a été mandaté pour présenter ses recommandations concernant la rémunération du bâtonnier, l’allocation de transition au terme de l’exercice de la fonction et la rémunération de bâtonnier entre la date de son élection et celle de son entrée en fonction.

Ce travail a été réalisé pendant quatre à cinq mois par le Comité présidé par Me Antoine Aylwin.

Moins bien payé que la DG

La nouvelle rémunération du bâtonnier fera en sorte qu’il sera moins bien payé que la directrice générale pour l’exercice 2018-2019. Elle gagne de son côté 298 000 dollars. « Cela ne me dérange pas du tout », assure Me Grondin.

« Cette situation prévaut dans plusieurs organisations », ajoute Me Aylwin.

Pour arriver à ce chiffre, plusieurs informations ont été récoltées, afin de déterminer quel serait le salaire le plus juste, le plus attractif et qui colle le plus à la réalité des membres.

« On sait que le travail de bâtonnier n’est comparable avec aucun autre, mais nous avons tout de même cherché des exemples de rémunérations d’autres ordres professionnels », explique Me Aylwin, en précisant que tous les autres ordres ne sont pas « aussi transparents que le Barreau et il est parfois impossible de connaître les salaires » de leurs dirigeants.

Le Comité s’est aussi basé sur les salaires de la magistrature et pas que ceux de la Cour supérieure.

En effet, en 2012, le Comité de gouvernance et d’éthique de l’ordre concluait dans son rapport que la rémunération du bâtonnier devrait demeurer celle d’un juge puîné de la Cour supérieure du Québec, alors fixée à 281 100 dollars.

« Nous avons cherché le salaire des juges d’autres tribunaux comme de la Cour du Québec, le salaire d’un juge municipal ou encore d’un juge de paix-magistrat », détaille Me Aylwin.

Les salaires de certains présidents d’organismes et de sous ministres québécois ou encore les salaires des avocats selon leur nombre d’années d’expérience.

Rappelons que quelques semaines après son élection, Me Grondin avait également annoncé qu’il allait faire don d’une partie de son salaire, soit 80 000 dollars environ. « Nous allons dire à qui cet argent sera octroyé », dit-il.