Me Caroline Briand
Me Caroline Briand
Le cabinet Cain Lamarre vient de promouvoir huit juristes au titre d’associés, soit trois femmes et cinq hommes.

Il s’agit de Mes Caroline Briand, Karine Boies, Marie-Chantal Lambert, Mathieu Fournier, Guillaume Daigneault, Jean-Philippe Gérin, Jérôme Dufour-Gallant et Simon Corriveau

Expertes du droit autochtone et de fiscalité

Deux nouvelles associées pratiquent au bureau de Montréal.

Me Caroline Briand exerce principalement dans le domaine du droit administratif, du litige, et des affaires autochtones et constitutionnelles, que ce soit droits ancestraux, gouvernance des Premières Nations, litige, négociation de traités et autres ententes constitutionnelles, ou revendications territoriales et revendications particulières.

« Cela fait dix ans que je suis chez Cain Lamarre et c’est une organisation en laquelle je crois, où je veux être et où je me vois pendant longtemps, explique à Droit-inc la juriste de 34 ans. Devenir associée est une façon pour moi de m’impliquer davantage dans la croissance et l’orientation de l’entreprise. »

Barreau 2008, Me Briand représente les clients de Cain Lamarre (bureau de Montréal) dans des litiges et négociations complexes, notamment dans des dossiers ayant trait aux affaires autochtones et nordiques, au domaine minier et aux ressources naturelles.

Avec cette accession au rang d’associée, elle va également s’impliquer dans le volet « administration » du cabinet, au niveau du développement et de la rétention de la clientèle.

« Le défi est de conjuguer le volume de travail régulier de ses dossiers avec le développement de sa propre expertise et compétence, explique-t-elle. Il ne faut pas se cantonner aux sentiers battus, aux dossiers connus, pour devenir une meilleure professionnelle. »

Avant de faire son entrée au cabinet, elle a exercé chez O'Reilly & Associés, de 2005 à 2007. À noter qu’elle est notamment membre du Barreau du Nunavut (depuis 2017), et du Barreau de l'Ontario (depuis 2010) et présidente du Forum des femmes juristes (section Québec) de l'Association du Barreau canadien.

De son côté, Me Marie-Chantal Lambert est une nouvelle venue chez Cain Lamarre. À la fois avocate et comptable, elle pratique le droit fiscal depuis plusieurs années et possède également une expertise dans la pratique du droit des affaires, commercial et corporatif. 
 
Elle a notamment exercé au sein du département de fiscalité de l’un des plus grands cabinets comptables au Canada pour une clientèle de grandes sociétés. Avant d’intégrer Cain Lamarre, elle a exercé la fiscalité en pratique privée dans un cabinet d’avocats dont elle fut l’une des fondatrices.

Barreau 2006, Me Lambert est titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke.

Nouvelle associée au Saguenay

Me Karine Boies
Me Karine Boies
Me Karine Boies exerce quant à elle dans les domaines du droit municipal, du droit de l’environnement et du droit agricole au sein du bureau de Saguenay. Elle agit également à titre de procureure poursuivante en matière pénale pour plusieurs municipalités.

Ses principaux secteurs d’activités sont l’administration publique (municipal, provincial, fédéral), l’énergie et ressources naturelles, l’environnement, l’industrie manufacturière et les produits chimiques et biotechnologies.

Barreau 2008 et titulaire d’un baccalauréat en droit de l’Université Laval en 2007, elle a fait son entrée chez Cain Lamarre en 2007.
Selon elle, c’est son implication à l’intérieur du cabinet mais également à l’extérieur à titre de présidente de l’organisme Réseau Environnement qui a fait la différence.

Quand elle a appris sa nomination, Me Boies était en congé maternité.
« Ça démontre que le cabinet se distingue sur l’enjeu de la conciliation travail-famille. Pour Cain Lamarre, ce n’est pas un frein au développement professionnel que d’avoir une famille », explique la juriste de 32 ans.

L’avocat d’Uber

Me Mathieu Fournier
Me Mathieu Fournier
Me Mathieu Fournier exerce quant à lui en droit du travail et de l'emploi depuis neuf ans. Il est au bureau de Québec de Cain Lamarre depuis 2013. Parmi ses clients, on compte notamment Uber.

Me Fournier dit avoir accueilli la nouvelle de sa nomination « avec fierté ». « J’aime faire partie d’une belle équipe comme celle de Cain Lamarre qui a le vent dans les voiles ».

Pour l’avocat de 34 ans, c’est le soin porté au service clientèle qui fait toute la différence. « Les besoins des clients sont de plus en plus sophistiqués. Ça nous pousse donc à leur offrir un service juridique de qualité supérieure. »

Diplômé en droit de l’Université Laval (2007), il a successivement exercé au sein de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (Québec), de McCarthy Tétrault (Québec), d’Heenan Blaikie Aubut (Québec) et de Langlois Kronström Desjardins (Québec). Il a aussi pratiqué en solo.

Barreau 2008, sa clientèle se compose d’employeurs et d’associations d'employeurs.

Il exerce aussi en droit du sport, représentant notamment des ligues et organisations sportives. Enfin, il agit à titre de conseiller juridique et procureur de plusieurs centres de la petite enfance et bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial.


Un expert de la construction au bureau de Sherbrooke

Me Guillaume Daigneault
Me Guillaume Daigneault
À 34 ans également, Me Guillaume Daigneault exerce principalement en droit de la construction depuis le début de sa carrière, bien qu’il soit également amené à travailler en droit municipal, droit corporatif et droit administratif.

Il exerce au bureau de Sherbrooke. Sa clientèle se compose d’entrepreneurs généraux, d’entrepreneurs spécialisés et de fournisseurs de matériaux.

Quand il a fait son entrée chez Cain Lamarre en décembre 2017, l’association était déjà prévue.

« C’est avec grand enthousiasme que je vois les prochains défis qui nous attendent, explique à Droit-inc Me Daigneault. Ici, à Sherbrooke, on a des objectifs de développement pour conquérir le marché de l’Estrie. À court et moyen terme, on va avoir une équipe plus grande. »

Ses champs d’expertise s’étendent du litige (construction), au droit immobilier, en passant par le droit des affaires.

Barreau 2009, il est en outre titulaire d’un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke (2008). Il est également passé par le cabinet Crochetière, Pétrin (Sherbrooke).

« Le savoir-être et le savoir-faire sont des incontournables lorsque vient le temps d’être nommé associé, explique-t-il. Le savoir-être est même plus important, il faut démontrer de son leadership et être en mesure d’encourager les gens à performer et à bien desservir la clientèle. C’est notre rôle d’associé que de donner les bons outils à nos collègues afin qu’ils se dépassent, sur les plans professionnel et personnel. »

… et un notaire associé

Me Jean-Philippe Gérin
Me Jean-Philippe Gérin
Me Jean-Philippe Gérin exerce la profession de notaire depuis 2004, où il s’est joint à Gérin Custeau Francoeur Notaires, maintenant associée à l’équipe de Cain Lamarre.

Il exerce dans tous les domaines du droit qui touchent la pratique notariale : en droit des affaires (société par actions, transactions commerciales, réorganisations et fusions corporatives), mais aussi, plus particulièrement, en droit agricole (obtention d’autorisations nécessaires en zone agricole, intégration de la relève, convention de sociétaires et d’actionnaires).

Il est diplômé en droit notarial de l’Université de Sherbrooke (2004) et d’un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke (2003).

Un nouvel associé à Rimouski

Me Jérôme Dufour-Gallant
Me Jérôme Dufour-Gallant
C’est au bureau de Rimouski que Me Jérôme Dufour-Gallant exerce principalement en litige civil et commercial, notamment dans le cadre de litiges liés au droit immobilier, au droit de la propriété, au droit des assurances, au droit des successions, au droit municipal ainsi qu’en matière de faillite et d'insolvabilité.

De plus, il agit régulièrement devant les tribunaux pour les infractions pénales.

Il a été admis au Barreau du Québec en 2007, après avoir obtenu un baccalauréat en droit de l’Université Laval en 2006. Notons qu’il est président de la Chambre de commerce et de l'industrie de Rimouski-Neigette.

...et un autre en Abitibi

Me Simon Corriveau
Me Simon Corriveau
Enfin, Me Simon Corriveau exerce en droit civil, principalement dans les domaines du litige, de la responsabilité civile et de l’assurance, au bureau de Val-d’Or.

Barreau 2006, sa clientèle se compose de compagnies d’assurance, de grandes, moyennes et petites entreprises ainsi que de particuliers.

Titulaire d’un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal (2005), il a également exercé chez Cliche Lortie Ladouceur, à Val-d'Or, de 2010 à 2014, et chez Robinson Sheppard Shapiro à Montréal, de 2004 à 2010.