Me Niki Galanopoulos, s’est jointe au cabinet Jean-François Bertrand avocats
Me Niki Galanopoulos, s’est jointe au cabinet Jean-François Bertrand avocats
Me Niki Galanopoulos, 25 ans, s’est jointe au cabinet Jean-François Bertrand avocats en septembre 2017, à l'occasion de son stage du Barreau. Elle y a été embauchée à titre d'avocate, après son assermentation en mars 2018.

Ce cabinet de Québec se compose de cinq avocats et offre une expertise en litige civil et commercial, droit familial, droit criminel, droit administratif ou encore en droit autochtone.

Me Galanopoulos assiste toute l’équipe dans les différentes étapes servant à mener à bien les dossiers, dont la rédaction procédurale, la recherche juridique et les représentations devant les tribunaux.

« J'ai été séduite par ce cabinet multidisciplinaire où l'esprit d'équipe est important », explique la jeune femme originaire de Québec.

Me Galanopoulos est diplômée en droit de l'Université d'Ottawa et détient également un diplôme d’études collégiales en techniques juridiques.

Elle a d'ailleurs été stagiaire technicienne juridique pour Joli-Coeur Lacasse pendant 10 mois.

« Je voulais faire du droit pour son aspect humaine et pour améliorer l'accès à la justice », dit-elle

C'est notamment pour cette raison que la jeune avocate s’est beaucoup impliquée au sein de sa faculté de droit en occupant le poste de coordonnatrice du programme pro bono et en agissant en tant qu’étudiante bénévole.

Elle a ainsi pu travailler en étroite collaboration avec des organismes à but non lucratif de la région de l’Outaouais afin de développer des projets de nature juridique et les mettre en œuvre.

Elle a aussi animé deux conférences portant sur le droit du logement au Québec, ainsi que sur les droits et obligations des conjoints de fait.

Me Galanopoulos a également participé à la Clinique de droit notariale de l’Outaouais à titre d’étudiante bénévole.

Durant ses études, l'avocate a occupé le poste d’assistante de recherche pour deux professeurs de la faculté et assisté l’Honorable Gaston Paul Langevin de la Cour du Québec, chambre criminelle et pénale.