Me Justine Covey se joint à l’équipe Kalman Samuels
Me Justine Covey se joint à l’équipe Kalman Samuels
Me Justine Covey se joint à l’équipe Kalman Samuels à titre d’avocate, après y avoir été stagiaire. Elle se dit passionnée par le droit familial, et tout particulièrement par les dossiers de gardes et les dossiers internationaux d’enlèvements d’enfants.

« Les enfants, c’est le plus important pour moi dans la niche “familiale”, explique-t-elle à Droit-inc. J’aimerais me spécialiser dans les dossiers qui concernent la convention de La Haye. »

C’est l’esprit d’équipe et de collaboration de l’équipe qui lui a donné envie de poursuivre au sein du cabinet.

« Le cabinet a une philosophie de convivialité, on travaille tous ensemble et chacun s’offre du support de façon réciproque, explique-t-elle au bout du fil. C’est le milieu idéal pour apprendre, je ne voulais pas passer à côté de cette opportunité. »

Un stage en deux temps

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle a demandé la permission au Barreau d’interrompre son stage pour pouvoir passer son barreau ontarien sans refuser l’offre de stage de Kalman Samuels.

Elle est maintenant membre du Barreau du Québec depuis décembre 2017, et prochainement membre du Barreau de l’Ontario. Elle a complété les examens en juin 2017.

« Bien que ce soit ma passion pour le droit familial qui m’ait poussée à aller en droit, j’aime le contentieux et c’est une ambition de carrière que peut-être un jour j’aimerais poursuivre, dit-elle. J’ai passé les deux barreaux pour me garder une porte ouverte et afin d’être polyvalente et intéressante comme candidate sur le spectre national. »

Occupée mais heureuse

L’avocate, qui vient tout juste de fêter ses 25 ans, a obtenu son LL.L en 2015 de l’université d’Ottawa et a ensuite poursuit ses études à l’Université de Montréal, où, en 2016, elle a obtenu son diplôme en common law.

Comment a-t-elle réussi à tout concilier?

« On est très occupés, c’est beaucoup d’heures, mais on les fait en équipe et personne n’est délaissé, raconte-t-elle. Comme stagiaire, on s’implique dans le plus de dossiers possible, c’est une charge lourde mais qui vaut le coup ».

Notons, par ailleurs, que le cabinet a déménagé de la rue Peel pour rejoindre des bureaux à Westmount Square.

« Les choses avancent très bien pour le cabinet. Comme on dit: « Business is booming! ».