Me Sébastien Vézina de Lavery
Me Sébastien Vézina de Lavery
La France croisera le fer avec la Croatie lors de la finale de la 21ième édition de la Coupe du monde de soccer. Un évènement qui suscite l’intérêt de plusieurs acteurs du milieu juridique…

« Il s’agira d’une finale inédite et assez imprévisible », prédit Me Sébastien Vézina.

L’avocat œuvrant chez Lavery explique que le déroulement de la Coupe du monde a eu quelques impacts sur le bon déroulement des affaires de la firme. « Certaines de nos négociations ont été menées au rythme des matchs de la France, avec des contreparties fébriles et à l’affût du pointage. Il s’agit d’une distraction bienvenue lorsque des points sensibles sont à négocier. »

Me Sylvain Lussier de Osler, Hoskin & Harcourt
Me Sylvain Lussier de Osler, Hoskin & Harcourt
D’autres avocats comme Sylvain Lussier, de Osler, Hoskin & Harcourt, ont suivi les deux parties de la demi-finale au bureau. Supporteur de la France, Me Lussier trouvera un restaurant qui diffusera la partie dimanche, alors qu’il visitera son fils en Ontario.

Laurent Debrun, avocat chez Spiegel Sohmer, envisageait même s’envoler vers Moscou pour assister à la finale. Finalement, il invitera des amis à la maison en dégustant croissants et champagne.

Amateur de ballon rond depuis son jeune âge, le Français livre une analyse intéressante de la confrontation.

Laurent Debrun, avocat chez Spiegel Sohmer
Laurent Debrun, avocat chez Spiegel Sohmer
« L’équipe de France a besoin d’ouvertures au milieu pour que (Kylian) Mbappé et (Antoine) Griezmann puissent s’exprimer, ce qui devrait se produire dimanche. Il y aura un gros risque de contre attaques compte tenu de la vitesse et de la précision des Croates. »

De l’autre bout du spectre, Jurica Capkun, greffier adjoint du conseil privé, supportera la Croatie dimanche. Le natif de Split croit que son pays l’emportera.

« Je suis né avec le ballon aux pieds, alors c’est certain que je suivrai la finale avec grand intérêt! »

Marya Repac, avocate chez Cain Lamarre
Marya Repac, avocate chez Cain Lamarre
Partisane moins assidue, Marya Repac, avocate chez Cain Lamarre d’origine croate, se fiera sur ses amis qui adorent le soccer pour rester à l’affut des développements de cette finale.

Même si elle ne croit pas écouter l’entièreté de la partie, elle espère une victoire des siens.

Les parieurs ne sont pas de cet avis, donnant la France gagnante dimanche. À suivre!