Les bureaux à aire ouverte diminuent la productivité
Les bureaux à aire ouverte diminuent la productivité
Vous travaillez comme avocat dans des bureaux à aire ouverte? Et bien, il est fort possible que vous communiquiez moins que les juristes possédant leur propre bureau.

C’est du moins ce que révèle une nouvelle étude de Harvard, reprise par le site Inc.

Les entreprises ont connu plusieurs modes de gestion vraiment stupides par le passé, avance le site.

Par exemple, le «Six Sigma», qui voulaient que les employés portent des ceintures de couleurs différentes (comme au karaté) pour indiquer leur niveau de formation. Ou même ce «management par le consensus» où la moindre décision doit passer par plusieurs comités avant d'être mise en œuvre.

Mais là c’est pire.

Car au lieu de rapprocher les employés (leur objectif initial) les «open space» les isolent un peu plus et font qu’ils se parlent moins souvent. Les études constatent notamment qu’ils s’envoient plus de courriels et utilisent davantage les messageries instantanées et les «chat».

Rien à sauver

Des études avaient déjà montré que les bureaux à aire ouverte rendaient les gens moins productifs, mais la plupart de ces études rassuraient le monde en arguant que la collaboration, quant à elle, était favorisée, compensant ainsi les dommages. Et bien non!

Il ne reste plus alors qu’un seul argument (économique) pour les firmes qui choisiraient d’adopter quand même les bureaux à aire ouverte : moins d'espace veut dire moins de coûts de loyers.

Ce qui n’est même pas un «bon» argument en soi… puisque le coût financier de la perte de productivité sera beaucoup plus élevé que l’argent économisé en loyer.

Et poussons cette logique jusqu’au bout : si les employés utilisent le courriel et le chat pour communiquer entre eux, ils pourraient tout aussi bien travailler à domicile… ce qui ne coûte rien à l'entreprise.

Absurde, vous avez dit absurde?