Le rappeur Travis Scott
Le rappeur Travis Scott
Déçus de n’avoir pu voir la prestation de leur chanteur favori au festival Osheaga, des festivaliers intentent une action collective contre Evenko.

En effet, le 3 août, les participants au festival Osheaga, au Parc Jean-Drapeau, attendaient avec impatience la prestation du rappeur Travis Scott. Cependant, alors que le célèbre musicien était attendu à 21h45, il a été retardé aux douanes. Comme il n’était toujours pas là à 23h, heure habituelle de fermeture du festival, de nombreux festivaliers, impatients d’attendre, ont finalement décidé de rentrer chez eux sans pouvoir voir leur idole.

Mais Travis Scott n’est finalement monté sur scène qu’à 23h15, alors que les spectateurs étaient pour la plupart déjà rentrés chez eux.

Megan Le Stum, une étudiante universitaire, est l’une d’eux. Alors qu’elle avait acheté une passe pour le festival Osheaga principalement pour voir le rappeur, elle reproche maintenant à Gestion Evenko de ne pas avoir tenu parole concernant les horaires, faisant en sorte qu’elle a manqué la prestation de Travis Scott. Prestation qui, au surplus, n’a duré que 38 minutes alors qu’une heure dix était prévue à l’horaire, écrit-on dans une demande d’exercer une action collective déposée au Palais de justice de Montréal.

Pourquoi avoir quitté les lieux alors que les organisateurs avaient annoncé la présence imminente du rappeur? La foule devenait impatiente et agressive, écrit-on dans la demande en justice.

Ce n’est pas tout : le musicien De La Soul, lui aussi attendu impatiemment le lendemain, n’a jamais pu venir et a été remplacé par un autre artiste à la dernière minute, écrit-on.

Pour toutes les personnes qui se sont retrouvées dans la situation de Mme Le Stum, on réclame donc 115 dollars, soit le prix de la passe d’admission générale.

Les avocats Jimmy Ernst Jr. Lambert et Karine Rodrigue, de Lambert Avocat, sont les procureurs attitrés au dossier.

Le dossier doit d’abord être autorisé par la Cour supérieure avant d’être débattu sur le fond.