Question:

Pierre Arcand, spécialisé en recrutement juridique
Pierre Arcand, spécialisé en recrutement juridique
J'occupe une fonction dans le département du développement des affaires/marketing d'un grand bureau d'avocats canadien depuis un an et demi, et j'aimerais savoir davantage quant à mes futures perspectives d'emploi. J'ai fait mes études en droit, mais je ne suis pas encore membre du Barreau. J'aime mon choix de carrière juridique "alternative" et j'aimerais évoluer dans le milieu juridique à long terme après avoir complété mes examens de Barreau. Compte tenu de mon profil atypique, quels sont mes perspectives d'emploi en termes d'avancement de carrière (postes en gestion/direction de grand bureau/entreprise, par exemple) sans expérience de pratique en tant qu'avocat? Merci!

Réponse:

Cher lecteur,

Premièrement, si vous désirez compléter vos examens du Barreau et effectuer votre stage, je vous recommande de le faire sans trop tarder. Faire son Barreau 3-4 ans après avoir terminé ses études n’est jamais une bonne idée et ce tant au niveau réussite des examens que dans la recherche d’un stage ou d’un autre emploi ultérieurement. Un tel cheminement amène toujours, chez l’employeur, un questionnement par rapport à votre intérêt à pratiquer le droit, et en plus dans votre cas, votre intérêt à poursuivre en marketing sera aussi questionné… Pourquoi faire votre Barreau après trois ans en marketing, vous n’aimiez pas ça ?

Ceci mis au point, je reviens à votre question : vos perspectives d’emplois en termes d’avancement de carrière sans expérience pratique en tant qu’avocat…. Sans expérience pratique, votre titre d’avocat ne vous sera pas très utile. Il vous ouvrira peut-être certaines portes pour entrer en entreprise ou en cabinet dans un rôle d’utilité (marketing, développement des affaires, etc.) mais il ne vous permettra pas t’atteindre un poste de gestion.

Je ne dis pas que n’avez aucune perspective d’avancement vers un poste de gestion, je dis simplement que votre titre d’avocat ne vous sera pas utile dans cette quête.

Sachant cela, si votre objectif est clairement un poste de gestion et non la pratique comme avocat, je vous conseille de poursuivre votre carrière en développement des affaires / marketing et parallèlement peaufiner votre profil avec des études qui vous seront plus utiles que de vous inscrire à l’école du Barreau. Par exemple un certificat en administration qui pourrait vous diriger vers un MBA, un certificat d’études supérieures en gestion ou tout autre diplôme pertinent.

Encore là, votre nouveau diplôme ne vous ouvrira pas la porte à un poste de gestionnaire mais il vous permettra de démontrer votre intérêt et de vous qualifier pour monter dans l’organigramme d’une entreprise.

D’ailleurs aucun diplôme ne permet d’avoir accès à un poste de gestionnaire, pas même le MBA. Ce qui donne accès à un premier poste de gestionnaire c’est de bien accomplir les tâches qui vous sont confiées dans le cadre de vos fonctions et surtout, de faire ce petit plus qui vous démarquera des autres en terme d’avancement.

Quel est-il ce petit plus ?

Ça dépend de l’entreprise, de votre supérieur, du contexte de l’entreprise (croissance, mise à pied, etc…) et des opportunités qui se présenteront. Mais certains principes sont universellement applicables :

1- Il faut en parler avec votre supérieur afin qu’il connaisse votre objectif et établir clairement que ledit objectif n’est pas à court terme dans votre cas. On ne devient pas gestionnaire avant d’avoir l’expérience qui amène la crédibilité.

2- Le petit plus ne vous sera pas demandé, c’est à vous de le voir. Que ce soit l’organisation des cours de formations, une nouvelle façon de gérer l’agenda, un tableau de valorisation, etc… Prenez l’initiative de faire des choses différentes et visant l’amélioration du rendement de tous.

3- Pensez en gestionnaire même si vous ne l’êtes pas encore et surtout agissez comme un gestionnaire. De cette façon les gens verront en vous un gestionnaire parce que vous agissez comme tel. Comment ça agit, un gestionnaire ? Regardez autour de vous et vous verrez… pas nécessairement tous ceux qui ont le titre mais les vrais gestionnaires, ceux qui sont appréciés et qui continuent à gravir les échelons parce qu’ils se dépassent, respectent les gens de tous niveaux hiérarchiques et pensent à l’équipe avant de penser à leur nombril…

Si vous appliquez ces principes, vos perspectives d’avancement seront excellentes, peu importe que vous ayez une expérience pratique du droit ou non.

J’espère que ma réponse vous sera utile et je vous souhaite une belle semaine.


La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes pour autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.

Sur l'auteur

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connaît bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.