Ted Charney, l’un des avocats du cabinet Charney Lawyers PC
Ted Charney, l’un des avocats du cabinet Charney Lawyers PC
Le 28 septembre dernier, Facebook a révélé une faille de sécurité qui a compromis 50 millions de comptes.

Selon l’entreprise, les mots de passe des clients n'ont pas été compromis, pas plus que des informations de cartes de crédit, mais une enquête a été ouverte.

Le cabinet d’avocats Charney Lawyers PC, qui est derrière ce recours collectif, affirme que Facebook a le devoir de protéger les comptes de ses clients.

Facebook est un réseau social qui tire ses profits des informations des utilisateurs et a le devoir de s’assurer de la sécurité de celles-ci, explique Ted Charney, l’un des avocats du cabinet.

Selon le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, l’entreprise était au courant de l'existence de la faille quelques jours avant qu'elle ne soit exploitée par des pirates informatiques.