Élaine Zakaïb,  avocate «passionnée et engagée»
Élaine Zakaïb, avocate «passionnée et engagée»
Atteinte d'un cancer incurable au cerveau, Élaine Zakaïb, avocate de formation et ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec au sein du gouvernement péquiste de Pauline Marois, a succombé à la maladie lundi. Elle avait 59 ans.

Élue députée du Parti québécois dans Richelieu en 2012, elle a été réélue deux ans plus tard. En septembre 2014, elle a quitté la politique pour aller diriger la restructuration du détaillant Jacob.

Née à Sorel le 9 juillet 1959, Élaine Zakaïb a été avocate associée chez Feldman & Associés de 1984 à 1992 et avocate pour la boutique Jacob en 1987.

«Aimée de tout le monde»

Son collègue Me Ryan Hillier de Novalex parle d’elle comme d’une «mentor formidable» l’ayant permis d’éviter certaines erreurs et d’acquérir des réflexes extraordinaires quand il s’agit de propulser les entreprises.

Il a également souligné sa contribution à l’accessibilité à la justice sur les réseaux sociaux.

« Elle était très impliquée tant au moment de son passage au Fonds FTQ, que quand elle était ministre ou qu’à son arrivée chez Novalex. Elle a aussi aidé beaucoup d’entrepreneurs à retrouver le droit chemin. Elle était passionnée par la croissance économique du Québec.»

Au bout du fil, l’avocat l’a en outre décrite comme une femme «énergique, souriante, hyper compétente, passionnée et engagée.» Selon lui, elle était «aimée de tout le monde».

Il se souvient encore de leur première rencontre dans la cafétéria du FTQ : «On a pris un bain de foule, c’était comme si elle connaissait les 200 personnes présentes par leur prénom.»

Pour lui rendre hommage, l’équipe de Novalex nommera une salle de conférence à son nom. L’inauguration de la salle Élaine Zakaïb aura lieu dans les prochaines semaines.

Que de bons souvenirs

Me Zakaïb a également fait un passage au Fonds de solidarité FTQ, où elle a d'abord été conseillère juridique de 1992 à 1998, avant de devenir entre autres vice-présidente Investissements puis présidente-directrice générale des Fonds régionaux de solidarité FTQ de 2004 à 2012.

«Élaine est l’avocate qui m’a embauchée au poste que j’occupe encore maintenant 23 ans plus tard, a commenté au bout du fil Me Natacha Bernier du Fonds de solidarité FTQ. C’était une femme exceptionnelle d’une intelligence vive comme j’ai rarement vu dans ma vie.»

Me Bernier, qui adressé ses condoléances à la famille de l’ex-ministre péquiste sur Facebook ce matin, a également souligné sa grande qualité de rassembleuse et de gestionnaire. «Elle a été ma patronne pendant quelques années, je n’ai que de bons souvenirs d’elle. On a perdu une grande dame.»

Me Mario Tremblay, qui a aussi travaillé à ses côtés au FTQ, commente : «Élaine était une femme dotée d’une grande intelligence stratégique et d'un grand sens de la communication mobilisante. Des manières de faire nouvelles et plus efficaces, qu’elle a implantées, sont encore suivies, tout particulièrement aux fonds régionaux qu’elle a dirigés.»

Sylvain Gaudreault, député de Jonquière, ancien avocat ayant siégé avec elle au Conseil des ministres, et qui est resté en contact avec elle après son départ de la politique, se souvient lui aussi d'une femme attachante.

Il souligne son « ouverture d'esprit aux idées nouvelles » et son sens de l'humour.

-Avec Radio Canada