Me Marvin Zwikler occupe ses fonctions d’avocat et de vice-président Conformité pour le Québec en plus de celles d’ambulancier
Me Marvin Zwikler occupe ses fonctions d’avocat et de vice-président Conformité pour le Québec en plus de celles d’ambulancier
Voici un travailleur à l’emploi du temps bien rempli. En effet, Me Marvin Zwikler occupe ses fonctions d’avocat et de vice-président Conformité pour le Québec chez Canacord Genuity en plus de celles d’ambulancier chez Urgence-Santé.

Celui qui est membre des Barreaux du Québec, de l’Ontario et de l’État de New York répartit donc ses semaines de la façon suivante : un poste de bureau à temps plein de 9h à 17h30 et toutes les deux semaines du vendredi au dimanche de 18h à 6h dans le milieu hospitalier.

En fait, une demi-heure à peine après avoir fini sa semaine de boulot à temps plein, il enchaîne sur son travail d’ambulancier!

Licenciement

Cette double vie a fini par attirer l’attention d’Urgences-Santé et pousser la société à le licencier en octobre 2015.

Pour se justifier, l’établissement note que depuis 1990, Marvin Zwikler a effectué à 26 reprises des réclamations pour accident de travail auprès de la Commission de la santé et de la sécurité du travail.

En plus de cela, Urgences-Santé accuse son ancien employé d’avoir menti sur son véritable état de santé auprès de son médecin « afin de se prévaloir des indemnités prévues à la convention collective et la loi » en même temps qu’il continuait d’opérer à son poste d’avocat.

« Le plaignant aurait fait en sorte de ne pas être assigné en travail léger afin de se livrer soit à des études, soit à un deuxième emploi », avait estimé la partie patronale dans le jugement cité par le JDM.

Pas de preuves

Finalement, le juge Robert Côté a statué qu’il ne pouvait établir de motifs justifiant un licenciement. Selon le juge, rien n’indique que M. Zwikler ait dissimulé l’existence d’un second emploi à Urgences-santé.

Établir hors de tout doute si la signature d’un docteur a été imitée, comme le disait Urgences-santé, n’a pas non plus été possible, tout comme la possibilité que Me Zwikler ait induit en erreur les médecins pour être exempté d’une assignation temporaire à des travaux plus légers pendant un congé de maladie.

Le Syndicat du préhospitalier qui représente les paramédics a quant à lui indiqué que les paramédics qui cumulent deux emplois sont nombreux et que cette situation est normale.

Droit-inc a tenté de rejoindre Me Marvin Zwikler, mais sans succès.