Émilie Gaumont, Aya Barbach, Louis Lespérance, Louis Thomas Bélanger et Félix-Olivier Hébert sont tous embauchés par Fasken.

Leur assermentation comme avocats est prévue le 21 décembre prochain.

Un travail d’équipe

Émilie Gaumont, diplômée de l'Université de Sherbrooke.
Émilie Gaumont, diplômée de l'Université de Sherbrooke.
Étudiante au LL.M. en droit international et politique internationale appliqués à l’Université de Sherbrooke, Émilie Gaumont se dit ravie de son expérience.

« J’ai beaucoup appris. C’est une expérience enrichissante de travailler avec des avocats qui ont une connaissance approfondie de leur domaine. C’était aussi très intéressant de travailler avec mes collègues stagiaires, de s’entraider » explique-t-elle à Droit-Inc.

Sa formation en droit MBA à l’Université de Sherbrooke lui a permis d’être engagée dans le groupe de droit des affaires du cabinet. L’un de ses deux domaines de prédilections, avec le droit de l’environnement.

La jeune femme dit avoir été impressionnée par l’ampleur des dossiers traités chez Fasken, mais elle s’est parfaitement adaptée au fonctionnement d’un grand cabinet.

« J’ai beaucoup aimé l’équipe, l’ambiance de travail, la dynamique au sein du bureau... J’aime les relations humaines avec les clients ou les collègues. Il y a un vrai travail d’équipe : les recherches individuelles servent un travail d’ensemble » précise-t-elle.

Armée pour la profession

Aya Barbach a effectué un détachement dans le groupe Protection de l’information et de la vie privée du bureau de Toronto.
Aya Barbach a effectué un détachement dans le groupe Protection de l’information et de la vie privée du bureau de Toronto.
Même son de cloche du côté de Aya Barbach, qui souhaite à tous les étudiants d’avoir la chance de décrocher un stage aussi formateur que le sien.

« J’ai été surprise qu’on nous fasse confiance aussi vite. On nous implique vraiment dans les dossiers et on a tous les types de types de mandats. Je me sens bien armée pour entrer dans la profession. Les associés et les avocats sont très à l’écoute et ont vraiment à cœur de nous apprendre le métier ».

Étudiante puis stagiaire chez Fasken, elle souligne la qualité de l’encadrement des novices lorsqu’on l’interroge sur la difficulté du stage.

« Le stage est exigeant, c’est sûr, parce que la pratique du droit est exigeante de toute façon. Mais je n’ai pas trouvé ça difficile car j’ai été très encadrée et soutenue. On a des maîtres de stage merveilleux et une équipe qui veille à notre équilibre » précise-t-elle.

Tournée notamment vers les domaines de la protection des renseignements personnels et la cybersécurité, elle a d’ailleurs effectué un détachement dans le groupe Protection de l’information et de la vie privée du bureau de Toronto.

Trouver sa place

Louis Lespérance est passionné des affaires et de la politique.
Louis Lespérance est passionné des affaires et de la politique.
Pour Louis Lespérance, les cinq mois et demi de stage « sont passés à une vitesse hallucinante.»

Passionné des affaires et de la politique, le futur avocat a choisi le droit pour concilier les deux. Il a d’ailleurs un baccalauréat avec Cheminement international, suite à ses passages à la Universidad de Costa Rica et à la University of Tel Aviv.

« L’expérience chez Fasken a surpassé mes attentes dans la qualité des mandats. J’ai vraiment trouvé ma place! Je me projette au long terme, c’est un cabinet en pleine croissance et en plein développement » témoigne-t-il.

Il travaille avec le groupe des technologies émergentes, une petite équipe au sein du droit des affaires. Une expérience qui lui a permis de côtoyer le système effervescent des start-up à Montréal, en ayant travaillé sur le volet du financement.

Deux autres recrues

Louis Thomas Bélanger et Félix-Olivier Hébert.
Louis Thomas Bélanger et Félix-Olivier Hébert.
Après des études à l’Université de Sherbrooke ainsi qu’une session à l’Université de Montpellier en France, Louis Thomas Bélanger a rejoint Fasken en juin 2018, à la suite de sa formation professionnelle du Barreau du Québec.

Passionné par l’Asie et parlant le mandarin, Félix-Olivier Hébert va lui aussi rejoindre le cabinet. Avant de reprendre ses études à l’Université Concordia, il a vécu cinq ans en Chine. Il avait rejoint Fasken en 2016 après avoir terminé sa deuxième année d’études au programme B.C.L./L.L.B. de l’Université McGill.

Des conseils pour les futurs stagiaires

Alors que la course aux stages s’apprête à débuter en janvier, trois recrues ont partagé avec Droit-Inc quelques conseils aux aspirants stagiaires.

« Il faut vraiment apprécier son expérience de la course aux stages, et en tirer le meilleur, quelque soit les résultats. C’est un processus où on fait plusieurs entrevues, donc on est challengé, et en cela c’est une expérience très formatrice » conseille Aya Barbach.

Louis Lespérance abonde dans le même sens, incitant à engager la conversation avec les avocats le plus possible.

Et pour ceux qui voudraient rejoindre Fasken en particulier, il pense que le cabinet « apprécie les gens impliqués dans leur communauté d’une façon ou d’une autre, des personnes avec des passions, des projets, et qui apprécie le travail en équipe ».

Émilie Gaumont recommande quant à elle aux candidats de « rester eux-mêmes et de garder un équilibre : le droit et la carrière c’est important, mais il ne faut pas oublier qu’il y a aussi d’autres choses importantes dans la vie. »