Andrew D. Klein, créateur de Reynen Court, une plateforme web d'applications juridiques sécurisées et centralisées.
Andrew D. Klein, créateur de Reynen Court, une plateforme web d'applications juridiques sécurisées et centralisées.
La technologie ne cesse d’évoluer. Cette fois, Andrew D. Klein, ancien associé de la firme new-yorkaise Cravath Swaine & Moore, a créé Reynen Court, une plateforme web qui permettra aux grands cabinets de créer et d’avoir accès à des applications juridiques sécurisées et centralisées.

Douze firmes de renommée internationale ont accepté de former un consortium pour appuyer le lancement de la plateforme, comme le rapporte le Global Legal Post. Me Klein compte sur la bonne réputation de ses partenaires pour encourager d’autres grands cabinets à suivre la vague.

Plusieurs applications juridiques sont particulièrement lourdes à exploiter sur un serveur. C’est pourquoi les cabinets choisissent souvent de les utiliser par l’entremise du «Cloud», sans trop savoir qui pourrait avoir accès aux informations enregistrées.

Des informations centralisées

En utilisant Reynen Court, les cabinets ont l’occasion de développer leurs propres applications, mais aussi d’avoir accès à plusieurs applications juridiques certifiées par la compagnie qui sera en charge de les développer ou de les mettre en ligne.

Bien que les informations soient toujours traitées via le nuage, elles seront centralisées et protégées sur la plateforme de manière à éviter d’être éparpillées dans de multiples applications indépendantes.

Cette avancée technologique risque de rassurer plusieurs frileux qui craignent de compromettre la confidentialité des informations qu’ils enregistrent dans plusieurs applications au sujet de leurs finances, de leurs contrats ou de leurs clients via le «Cloud».

Le fondateur décrit sa plateforme comme étant un logiciel d’hébergement et de stockage de données centralisé qui fonctionne sous licence et par abonnement. Il encourage haut et fort la mise en œuvre d’applications juridiques utiles, par et pour les cabinets.

Son objectif ultime : maximiser temps et argent.