Université Laval :

L'étudiant de troisième cycle Frédérick Doucet, la professeure Denise Pratte et Me Adelle Blackette. Voici les nouvelles des facs!
L'étudiant de troisième cycle Frédérick Doucet, la professeure Denise Pratte et Me Adelle Blackette. Voici les nouvelles des facs!
La faculté de droit de l’Université Laval a annoncé le décès de Louis Marceau, doyen de la faculté en 1964.

Né à Québec en 1927, la faculté le décrit comme un intellectuel, un humaniste et un homme d’une profonde intégrité.

Celui qui était à l’époque le plus jeune doyen de l’histoire de la faculté a d’abord étudié le droit à l’Université Laval, pour ensuite recevoir, avec honneur, un doctorat d’État à la Sorbonne à Paris.

En 1969, il est nommé par l’Assemblée nationale comme premier Ombudsman du Québec.

En 1975, il est nommé à la Cour fédérale (première instance) puis sept ans plus tard à la Cour d’appel, pour y siéger jusqu’à sa retraite, en 2000.

UdeM :

Trois étudiants de la faculté de droit de l’Université de Montréal ont remporté la bourse d'excellence Hydro-Québec.

Il s’agit des étudiants de troisième cycle Frédérick Doucet et Arnaud Tellier-Marcil ainsi que d’Alexandra Freedman, étudiante au deuxième cycle.

La cérémonie, qui a eu lieu à l’amphithéâtre Hydro-Québec de la Faculté de l’aménagement de l’UdeM, soulignait l’excellence du parcours d’étudiants menant des recherches dans des domaines liés aux champs d’action d’Hydro-Québec.

Les lauréats de 2e cycle ont chacun reçu une bourse de 10 000 dollars et ceux de 3e cycle une bourse de 25 000 dollars.

Deuxième nouvelle à l’UdeM : la plateforme PARLe créé par le Laboratoire de cyberjustice de l’Université de Montréal a été récompensée par l'Institut d’Administration Publique du Québec (IAPQ) qui lui a remis le Prix d’excellence de l’administration publique 2018 dans la catégorie Initiatives numériques.

Le 1er novembre, le renouvellement du partenariat entre l’Office de protection du consommateur (OPC) et le Laboratoire de cyberjustice de l’Université de Montréal avait été annoncé.

Lancé en 2016 par l’OPC, ce projet de médiation en ligne se veut une plateforme où les commerçants et les consommateurs peuvent méditer, résoudre puis négocier en ligne les bases de leurs différends.

Sherbrooke :

Après 43 ans d’enseignement à la faculté de droit de l’Université de Sherbrooke, la professeure Denise Pratte a donné son dernier cours.
L’Université de Sherbrooke écrit qu’elle était reconnue pour son professionnalisme, à sa compétence, à sa rigueur, à sa disponibilité et à sa grande générosité.

McGill :

La professeure Me Adelle Blackette de l’Université de l’Université de McGill a été nommée au comité d’experts en droits de la personne du Programme de contestation judiciaire du Gouvernement du Canada.

Ce programme fournira une aide financière aux Canadiens qui désirent présenter une requête ou en joindre une constituant une cause sur les droits en matière de langues officielles ou les droits de la personne qui n’a pas encore été entendue par les tribunaux canadiens.

Me Blackett est professeure de droit et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement. Ses champs de pratique sont le droit du travail, le commerce international, le droit et le développement, la critical race theory et l’esclavage et le droit.

Ottawa :

L’étudiante en common law de troisième année de l’Université d’Ottawa Erin Carr a reçu le prix Dr John Davis Burton pour ses contributions exceptionnelles à la défense de l’accessibilité.

En 2017, en collaboration avec ses collègues, l’étudiante a organisé une conférence sur l’obligation d’accommodement et de la discrimination envers les personnes handicapées en milieu de travail. De plus, elle concilie ses études à temps plein avec du bénévolat.

La cérémonie a eu lieu le 30 novembre 2018 à l’Université Carleton. Elle vise à récompenser les étudiants de niveau postsecondaire choisis parmi le Collège Algonquin, l’Université Carleton, La Cité Collégiale, et l’Université d’Ottawa pour leurs contributions exceptionnelles à l’accessibilité à leurs établissements respectifs ainsi qu’à leurs communautés élargies.