Quelques conseils de survie pour ceux qui vivront l’expérience cette année.
Quelques conseils de survie pour ceux qui vivront l’expérience cette année.
La première année de droit est le genre d’épreuve où l’on peut se prendre à penser « si seulement je pouvais revenir en arrière ».

Kerrian Stout de Above the Law a profité de ses années en tant qu’enseignante de droit pour réunir quelques conseils de survie à l’attention des étudiants en détresse.

1- Pas besoin de tout faire

À peine passée la porte de l’école de droit le premier jour de la première année qu’il y a un million de choses à faire. Des cours aux examens finaux en passant par la rédaction, il faut revoir toutes ses méthodes de travail. Sans parler du réseautage et de la recherche de stages ou de travail…

Tout est important, c’est vrai. Mais ce n’est pas nécessaire de tout faire d’un coup dès son entrée à la faculté de droit. Il faut apprendre à choisir ses priorités. Le plus important est d’acquérir une solide base académique. Il restera du temps pour explorer le reste, pas la peine de s’angoisser à l’idée qu’il faut tout faire dès le début.

2- Ne pas trop planifier

On entre parfois à la faculté de droit avec un plan bien précis de ce que l’on veut faire comme carrière après la sortie de l’école. On choisit alors parfois des cours spécifiques, sans élargir assez ses intérêts et ses expériences. C’est dommage.

Avoir des idées et des désirs en tête est une bonne chose. Mais il ne faut pas que ces plans initiaux tournent à l’obsession au point que toute autre voie semble un échec. Ne pas avoir l’emploi de ses rêves peut aussi être une merveilleuse réussite, il faut être prêt à le comprendre plutôt que de sombrer dans la frustration…

3- S’autoriser à relâcher un peu la pression

À trop vouloir bien faire, on devient parfois un peu rigide ou coincé. Au-delà de leur côté utilitaire, il faut apprendre à profiter des activités de réseautage. Avoir du fun.

Les études de droit sont une étape importante dans la vie, qui demandent du sérieux, du temps et aussi de l’argent. Mais cette étape représente aussi plusieurs années de votre vie, et il n’y a rien de mal à s’amuser un peu au cours du processus.

4- Presque tout le monde est aussi perdu que vous

Il est normal de se sentir démuni au cours de la première année. À partir de là, il y a le risque de sombrer dans l’auto-dépréciation totale et de se torturer au quotidien.

Dites-vous que dans quelques années, vous prendrez conscience que vous avez une valeur et que vous l’avez toujours eue. Vous discuterez de vos années de droit avec vos collègues et vous vous apercevrez qu’ils se sentaient exactement comme vous en première année.

Alors, si vous vous sentez perdu ou dépassé, rappelez-vous que tout le monde travers des périodes de doute et renseignez-vous plutôt sur les différentes ressources mises à votre disposition à la faculté pour traverser cette épreuve.