Cette année, la journée se déroulera le 18 janvier prochain.
Cette année, la journée se déroulera le 18 janvier prochain.
La « Journée carrière interfacultaire » revient une seconde année, regroupant cabinets et étudiants en un seul et même endroit pour la traditionnelle course aux stages.

Rituel annuel des étudiants en droit, l’événement réunira des centaines d’étudiants et une cinquantaine d’employeurs.

Cette année, la journée se déroulera le 18 janvier prochain, et les intéressés ont jusqu’au 11 janvier pour s’inscrire auprès de leur association facultaire respective.

À Québec, la journée Carrière se tiendra le 21 janvier et regroupera les étudiants de la fac de droit de l’Université Laval et une trentaine de cabinets, de ministères, d'entreprises privées et d'organismes.

Nouvelle formule

Traditionnellement, les cabinets et autres employeurs potentiels faisaient la tournée des campus et invitaient les étudiants à venir les voir pendant les heures de cours.

Tant les employeurs que les étudiants n’y trouvaient pas précisément leur compte. L’idée de concentrer toute l’activité permet non seulement aux étudiants de passer davantage de temps avec certains employeurs, mais ces derniers peuvent regrouper leurs ressources en une seule place.

À Montréal, les étudiants des facs des universités de Montréal, de McGill, d'Ottawa, de Sherbrooke et de l’UQAM auront l’occasion de soumettre leur candidature pour décrocher un stage auprès d’un grand cabinet, d’une boutique, d’un service du contentieux ou d’une agence gouvernementale.

Visibilité des employeurs

Par ailleurs, le comité organisateur de la journée insiste sur l’uniformisation de l’expérience : on limite le matériel promotionnel permis lors de cette journée, ce qui endigue la surenchère constatée dans le passée.

La journée vise à augmenter la visibilité des employeurs auprès des candidats à la recherche d’un stage du Barreau du Québec, et la la période de recrutement de la course aux stages, auquel participent chaque année plusieurs centaines d'étudiants.

Le comité organisateur dresse une liste de choses à faire—et à ne pas faire—en vue de se préparer à cette journée : ce qu’il faut apporter, la façon de cibler les employeurs potentiels, comment se présenter, les questions à poser et le suivi à faire après les rencontres de la journée.