Me Walied Soliman remplace Tricia Hobson comme président mondial de Norton Rose Fulbright.
Me Walied Soliman remplace Tricia Hobson comme président mondial de Norton Rose Fulbright.
Me Walied Soliman est désormais le président mondial de Norton Rose Fulbright.

Celui qui était jusqu’alors le président canadien du cabinet agira en tant que président du conseil consultatif mondial du cabinet.

Il remplace Tricia Hobson, dont le mandat a expiré par rotation en 2018. Celle-ci est demeurée en poste un an.

« Le fait d’être nommé président mondial du conseil consultatif du cabinet est un privilège et une occasion incroyable, a déclaré Me Soliman. Je suis impatient de collaborer avec nos partenaires et nos clients pour poursuivre le développement de nos activités juridiques mondiales de premier plan ».

Dans son nouveau poste, le bachelier de l’Osgoode Law School de l’Université de York se concentrera sur la croissance de la pratique de Norton Rose Fulbright en matière de fusions et d’acquisitions transfrontalières et de fonds.

Un as des fusions/acquisitions

À l’emploi du bureau de Toronto de Norton Rose Fulbright depuis 2005, Soliman s’était forgé une pratique juridique centrée en fusions/acquisitions, notamment en défense contre les offres publiques d’achat, en restructurations complexes et en activisme des actionnaires.

« La nomination de Walied Soliman à la fonction de président mondial de Norton Rose Fulbright favorisera la croissance soutenue de nos activités à l’échelle mondiale », a affirmé Peter Matyr, chef de la direction mondiale de Norton Rose Fulbright.

Avant de s’aligner avec Norton Rose Fulbright, Soliman a été associé chez Ogilvy Renault pendant plus de trois ans.

Décrit comme un défenseur de longue date de la diversité par le cabinet, le nouveau président « continuera de favoriser les initiatives visant à promouvoir la diversité et l’inclusion à l’échelle du cabinet » peut-on lire dans le communiqué.