Le recruteur juridique Pierre Arcand
Le recruteur juridique Pierre Arcand
Question :

Monsieur Arcand

Je viens de recevoir mon évaluation de fin d’année et ce n’était pas très positif. Je suis au sein du même cabinet depuis mon assermentation il y 2 ans. L’an passé il n’y avait pas eu d’évaluation annuelle et cette année c’est désastreux.

Je me demande si je dois quitter le cabinet ou si la situation n’est pas si désespérée qu’elle ne le semble.

Merci de votre aide.

Réponse :

Cher lecteur / lectrice,

J’ai l’impression que vous dramatisez un peu la situation. Il est possible qu’un employeur soit plus sévère qu’un autre dans son évaluation annuelle mais si la situation était désespérée, il n’aurait pas attendu la fin de l’année pour vous en faire part.

Si votre rendement était problématique au point que vous soyez obligé de quitter le cabinet, votre employeur vous l’aurait indiqué clairement. Par conséquent, à moins que ladite évaluation se soit terminée sur une forme de mise à l’essai ou de période de probation durant laquelle vous devrez vous amender, la situation est encore récupérable.

Cela ne veut pas dire de prendre pour autant la situation à la légère. Une évaluation négative est une indication que des améliorations ou des ajustements doivent être apportés. La première étape est donc de bien définir les points d’insatisfaction et les améliorations souhaitées. Pour ce faire, une évaluation écrite est essentielle.

Malheureusement, plusieurs employeurs, souvent dans de plus petites structures, font l’évaluation sous forme d’une discussion sans avoir préparé un document à remettre à l’employé. En l’absence d’écrit, le suivi des améliorations risque d’être hasardeux et tributaire de la mémoire de chacun…

Ce n’est pas une bonne situation, surtout pour l’employé, alors si c’est votre cas voyez à y remédier.

S’asseoir avec l’employeur

Afin de faciliter le travail de votre employeur (qui ne voit pas l’utilité d’un rapport écrit), préparez un résumé de l’évaluation selon votre compréhension des faits. Ensuite soumettez-lui le document pour approbation en lui indiquant que vous comprenez qu’il soit insatisfait de votre travail et qu’afin de remédier à la situation, vous aimeriez vous assurer de couvrir tous les aspects.

Une fois l’évaluation écrite en main, vous devez tenter de vous asseoir avec votre employeur afin d’établir une liste de priorités ou encore une gradation des problématiques, de la plus grave à la plus légère.

L’idée est de vous bâtir un plan de travail pour l’année à venir en priorisant les choses les plus importantes pour votre employeur. Le but indirect est de faire réaliser à votre employeur que vous ne pouvez probablement pas vous attaquer à tous les aspects en même temps (ici, j’assume toujours que votre évaluation était vraiment catastrophique) alors il doit préciser ce qui est le plus important pour lui.

Il ne serait pas surprenant que certains des reproches soulevés soient écartés à ce moment car il réalisera que dans le fond ce n’est pas si important.

Une fois votre liste de priorités établie, mettez-y les efforts afin d’améliorer ces aspects dans votre travail et surtout, validez régulièrement avec votre employeur que vous êtes sur la bonne voie et qu’il note une amélioration sur ces points.

Une mise à jour régulière est essentielle afin de vous éviter de revivre la même situation l’an prochain, ou encore pire, de ne pas vous rendre jusqu’à la prochaine évaluation.

J’espère que ma réponse vous sera utile est je vous souhaite à tous un excellent début d’année 2019.