La fac de Droit réserve parfois quelques surprises !
La fac de Droit réserve parfois quelques surprises !
Voici sept problèmes que seul un étudiant en droit peut comprendre!, listés par le site Cosmopolitan.

Jouer les avocats de service

« Au fait, toi qui fais du droit...». Parce que vous étudiez le droit (même depuis deux semaines), vos amis et votre famille s'imaginent que vous êtes désormais capable de régler tous leurs petits problèmes juridiques, de l'héritage de Mémé Simone à la contravention pour excès de vitesse de votre ami Michael. Sauf que vous êtes incapable de leur répondre, enfin pas encore.

Les nuits courtes

Faire du droit, c'est souvent renoncer à de douces heures de sommeil. Les études de droit nécessitent une dose de travail impressionnante. Si on veut maintenir un semblant de vie sociale tout en préparant ses examens, il est bien souvent nécessaire d'empiéter sur ses nuits...

Avoir le code civil sur sa table de chevet

Adieu la lecture de romans confortablement installé sous votre couette, c'est maintenant le code civil du Québec et vos notes de cours qui trônent sur votre table de chevet. Et le pire, c'est que vous aimez ça.

La compétition

Ce n'est pas la franche camaraderie qui caractérise la fac de droit, c'est bien connu. Course au stage oblige, vous voyez les autres comme des concurrents potentiels et si vous êtes malade, n'espérez pas que quelqu'un vous donne ses notes. C'est ça, la dure réalité des étudiants en droit !

« Ça ne va pas te poser de problème de défendre des assassins ? »

En plus de penser que vous avez la science (juridique) infuse, nombreux sont les gens qui sont convaincus qu'un avocat ça défend de dangereux criminels et c'est tout. À vous de vous justifier et d'essayer d'expliquer que le métier est un peu plus vaste que ça...

Magasiner pour les 5 à 7

C'est bien joli les cocktails et les visites de cabinet pendant la course aux stages mais qu'est-ce que vous allez vous mettre? Trouver la tenue parfaite qui vous permettra de sortir du lot tout en étant sobre, et pas hors de prix non plus (car vous ne l'êtes pas encore, avocat) peut relever du véritable casse tête.

Avoir la bibliothèque comme deuxième maison

Vous passez tellement de temps à la bibliothèque de l'université que vous commencez à vous dire que vous mériteriez qu'une chaise porte votre nom. D'ailleurs vous songez à vous installer un lit pliant entre les rayons droit civil et droit constitutionnel, ça vous ferait gagner du temps.