Adelle Blackett, Larry Chartrand, Raymonde Crête et Clarisse Émond-Larochelle.
Adelle Blackett, Larry Chartrand, Raymonde Crête et Clarisse Émond-Larochelle.
À McGill :

La professeure Adelle Blackett et le professeur émérite Armand de Mestral ont été nommés à la liste de membres des groupes d’experts pour l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne. Ces listes seront utilisées afin de constituer les groupes d’experts qui se pencheront sur les questions découlant de l’AECG.

Adelle Blackett est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement. Armand de Mestral est quant à lui titulaire de la Chaire Jean Monnet en intégration économique internationale.

À Ottawa :

Les professeurs Larry Chartrand, Joanne St. Lewis et Gilles LeVasseur ont été nommés membres de comités d'experts du Programme de contestation judiciaire (PCJ) en novembre.

Larry Chartrand actuellement directeur académique du Wiyasiwewin Mikiwahp Native Law Centre et Joanne St. Lewis, professeure adjointe à la section de common law de la faculté de droit, sont tous deux nommés au comité d'experts chargé des droits de la personne.

Gilles LeVasseur, avocat et professeur de gestion et de droit, a quant à lui été nommé membres du comité d’experts chargé des droits en matière de langues officielles.

Les membres des comités d'experts décideront des causes qui recevront un appui financier de la part du PCJ.

À Laval :

Les professeurs de l'Université Laval sont prolifiques. Anne-Marie Savard a publié, conjointement avec Mélanie Bourassa Forcier de l'Université de Sherbrooke la seconde édition de l’ouvrage « Droit et politiques de la santé ». L'ouvrage est paru chez LexisNexis et tient compte des réformes du réseau de la santé et des services sociaux intervenues depuis 2014.

Ivan Tchotourian vient de publier avec Me Jean-Christophe Bernier « Gouvernance d’entreprise, conformité et criminalité économique : approche comparative sur les perspectives préventives, répressives et pratiques ». Ce livre collectif est paru aux éditions Yvon Blais. Il propose une approche globale et comparative sur la gouvernance d’entreprise, la conformité et la criminalité économique.

Pierre-Luc Déziel a quant à lui publié, en collaboration avec Karim Benyekhlef de l'Université de Montréal, un livre intitulé « Le droit à la vie privée en droit québécois et canadien ». Paru aux Éditions Yvon Blais, il aborde l’ensemble des facettes liées au droit à la vie privée, que ce soit au chapitre du droit public ou du droit privé.

Toujours à Laval, Raymonde Crête, professeure associée et directrice du Groupe de recherche en droit des services financiers, a été nommée le 10 janvier membre du comité consultatif des consommateurs de produits et utilisateurs de services financiers de l’Autorité des marchés financiers.

Ce comité a pour pour mandat « de faire valoir l’opinion des consommateurs de produits et utilisateurs de services financiers auprès de l’Autorité ».

À l'UQAM :

Clarisse Émond-Larochelle, diplômée du baccalauréat en relations internationales et droit international, concentration études féministes, et étudiante au baccalauréat en droit, a obtenu une bourse de la Fondation Cecil-Rhodes. Dans ce cadre, elle poursuivra des études de deuxième cycle à l'Université d'Oxford, en Angleterre.

Très impliquée dans la défense des droits humains, Clarisse Émond-Larochelle a déjà réalisé un stage de six mois au Vietnam en 2014-2015, durant lequel elle a piloté des ateliers sur la culture du viol, la santé sexuelle et l'égalité homme-femme auprès d'élèves du secondaire.

À Oxford, elle ira poursuivre des études de maîtrise sur les enjeux touchant les migrations et les violences à caractère sexuel auxquelles les immigrant(e)s et réfugié(e)s font face.