Mes Catherine Bélanger-Pâquet et Élisabeth Brousseau.
Mes Catherine Bélanger-Pâquet et Élisabeth Brousseau.
Le 24 janvier 2019 a eu lieu la première édition des prix Priorité à l’inclusion (Inclusion Now Awards) de McCarthy Tétrault.

Ces prix ont pour objectif de célébrer les « champions de la diversité » de l’équipe, qu’il s’agisse d’étudiants, d’associés, de conseillers, de partenaires ou d’employés.

Pour McCarthy, il y a bien sûr une certaine « stratégie » derrière comme l’explique à Droit-inc Samantha Chown, l’une des spécialistes de cette initiative : les cabinets ont besoin de garder et de recruter les meilleurs talents, et ce pour le bénéfice des clients.

Parmi 54 candidats, deux lauréats ont été sélectionnés dans chaque bureau canadien pour leur capacité à promouvoir la diversité et l’inclusion, à travers l’offre de services communautaires, leur attachement à faire progresser leur milieu de travail, leur implication dans des projets ou quant à l’avancement professionnel de personnes issues de la diversité.

Parmi les récipiendaires, deux avocates québécoises se sont vues remettre le prix : Me Élisabeth Brousseau à Montréal et Me Catherine Bélanger-Pâquet à Québec.

De nouveaux modèles

Me Élisabeth Brousseau promeut les droits de la communauté LGBTQ et des femmes depuis des années.

Nouvellement associée chez McCarthy Tétrault, Me Élisabeth Brousseau promeut les droits de la communauté LGBTQ et des femmes depuis des années.
Nouvellement associée chez McCarthy Tétrault, Me Élisabeth Brousseau promeut les droits de la communauté LGBTQ et des femmes depuis des années.
Devenue associée chez McCarthy Tétrault depuis le 1er janvier dernier, elle salue les initiatives du cabinet pour favoriser la diversité et souligne que l’on voit de plus en plus de progrès dans la communauté juridique.

« Maintenant, il y a beaucoup de modèles de femmes ouvertement gay dans la communauté juridique. Je suis aussi mère d’un enfant de 7 ans : ça fait des modèles qui n’existaient peut-être pas aussi ouvertement il y a dix ans. Je suis vraiment contente de voir que McCarthy met ça de l’avant. On voit plusieurs bureaux faire des pas de géants », précise-t-elle.

Après avoir été co-présidente du comité LGBTQ du Barreau canadien, le CORIS (Conférence sur l'orientation et l'identité sexuelles), elle a fondé avec Me Louis Charron un comité similaire au Barreau du Québec.

« Ce sont des initiatives de ce type-là qui m’ont permis d’être pas mal active auprès de la communauté LGBTQ, en faisant des conférences, en organisant des activités de réseautage avec les membres LGBTQ de la profession juridique », poursuit l’avocate.

Elle a également eu l’occasion il y a quelques années de faire une mission sur les droits des femmes et les droits LGBTQ au Guatemala avec Avocats sans frontières. Une association avec laquelle elle repartira d’ailleurs au mois de février, pour Haïti cette fois.

« C’était déjà très flatteur d’être en nomination parce qu’on était nombreux. Les gens ont différentes initiatives sur une multiplicité de thèmes. C’est la diversité ‘at large’, et comme cabinet, je pense qu’on veut féliciter et encourager ces initiatives », explique-t-elle à Droit-Inc.

Des cocktails pour l’inclusion

Me Catherine Bélanger-Pâquetil a également été récompensée pour son implication dans les démarches d’inclusion du cabinet.
Me Catherine Bélanger-Pâquetil a également été récompensée pour son implication dans les démarches d’inclusion du cabinet.
Barreau 2017, Me Catherine Bélanger-Pâquet a également été récompensée pour son implication dans les démarches d’inclusion du cabinet.

L’avocate, dont la conjointe vient tout juste d’accoucher d’un bébé de deux semaines, se dit « honorée » par une telle récompense.

Parmi ses initiatives, elle organise un cocktail mensuel au Cabaret Club du Drague, un bar bien connu de la communauté LGBTQ de Québec, afin de mettre de l’avant la diversité chez McCarthy. Bien évidemment, tout le monde est invité, les hétéros « alliés » de la communauté aussi!

La juriste participe en outre à l’organisation d’un cocktail pour la Section communautaire sur l'orientation et l'identité sexuelles (CORIS) en partenariat avec l'Association du Barreau canadien. Ce cocktail a pour but de créer un premier contact, un premier réseau pour que la communauté LGBTQ puisse réseauter ensemble.

« L’idée c’est qu’il n’y ait plus de tabous, affirme Me Bélanger-Pâquet, c’est un objectif d’inclusion, que les gens se sentent à l’aise. On sait que la profession d’avocat est assez conservatrice. On veut changer ce stéréotype-là et cette fermeture.»

Fait amusant : c’est justement Me Brousseau qui était jusqu’ici son modèle!

Pour l’avocate de Québec, il est clair que plus on va voir d’avocates ouvertement gay prendre la parole, plus les autres vont se sentir à l’aise.

Notons également que les adjointes juridiques Linda Petit à Montréal et Anne Corriveau à Québec ont été récompensées pour leur implication dans le club de tricot de McCarthy qui comprend des membres du personnel, administratif et paraprofessionnel, mais aussi des avocates.

Les juristes tricotent foulards et tuques pour les clients vulnérables d’organisations locales.