Suite à la négligence d'un avocat, le palais de justice de Claremore a été envahi par les parasites.
Suite à la négligence d'un avocat, le palais de justice de Claremore a été envahi par les parasites.
Un procureur de l’Oklahoma se serait présenté au tribunal avec les parasites circulant librement sur sa peau. « Quelqu’un les a vues se promener sur sa nuque », a indiqué le shérif du comté de Rogers, en Oklahoma, interrogé par la télévision locale.

L’avocat en question, dont l’identité n’est pas dévoilée, aurait déposé son veston sur une pile de dossiers, permettant aux punaises de gambader librement parmi les feuilles de papier, peut-on lire dans les gazettes locales.

Les autorités ont immédiatement fait évacuer l’immeuble, forçant le report de plusieurs dizaines de causes.

Le palais de justice est situé à Claremore, une ville de moins de 20 000 habitants.

Le chef de la sécurité au palais de justice affirme pour sa part que c’est la première fois que l’immeuble doit être évacué pour cette raison.

Problème de santé mentale?

Le shérif dit être mécontent de la situation, causée par ce qui semble clairement relever d’un problème de santé mentale. Impossible de ne pas savoir que de tels parasites se promènent « librement et en abondance » sur son corps, explique le shérif aux médias locaux.

Selon des commentaires laissés sur la page Facebook du palais de justice, l’avocat en question n’en serait pas à ses premiers démêlés avec les punaises, ou la justice.

Les infestations de punaises dans les palais de justice ne sont pas inusitées : en novembre dernier, un tribunal de la Caroline du Sud, dans le comté de York, a dû procéder à deux fumigations en deux semaines, forçant chaque fois l’évacuation.

En 2015, le palais de justice John Sopinka, à Hamilton en Ontario, a également fait les frais d’une infestation de punaises.

Puis, en Oklahoma en 2014, c’était cette fois le palais de justice de Tulsa qui était visé par les parasites, qui y ont abouti après qu’un membre d’un jury les y eût apportés.