Une entente de principe est finalement intervenue pour les avocats employés de l’aide juridique.
Une entente de principe est finalement intervenue pour les avocats employés de l’aide juridique.
Une entente de principe est finalement intervenue pour les avocats employés de l’aide juridique en ce qui concerne le renouvellement des conventions collectives.

Puisque les syndicats préfèrent conserver la primeur pour leurs membres, les détails de l’entente n’ont pas été dévoilés.

Les avocats étaient représentés par la Fédération des professionnels de la CSN et la Fédération autonome des avocats de l'aide juridique.

Ces quelque 300 syndiqués s’exprimeront sur les modalités de l’entente de principe dans le cadre d’assemblées générales du 25 au 28 février.

De longues revendications

Arborant leurs toges, les avocats syndiqués avaient manifesté durant une journée entière en septembre dernier, à Québec et Montréal.

Ils souhaitaient notamment obtenir une parité salariale avec les procureurs de la couronne. Les syndicats indiquaient alors que la rémunération de ces derniers s’élevait à plusieurs milliers de dollars au-dessus de ceux de l’aide juridique.

Les conventions collectives des avocats de l’aide juridique n’étaient plus valides depuis le 31 mars 2015.