Le mansplaining ou, en québécois, la « pénisplication ».
Le mansplaining ou, en québécois, la « pénisplication ».
Connaissez-vous le mansplaining ou, en québécois, la « pénisplication » ?

Non, il ne s'agit pas d'une opération de chirurgie esthétique mais la tendance qu'ont certains hommes à expliquer aux femmes, souvent de façon condescendante, des choses qu'elles savent déjà.

L'expression n'est pas nouvelle, elle a été théorisée par l'auteure et journaliste Rebecca Solnit dans un essai intitulé Men Explain Things To Me en 2008. Mais la notion a pris plus d'ampleur ces derniers mois après #MoiAussi.

Dans ce texte, Rebecca Solnit raconte comment, alors qu'elle assistait à une soirée, un homme arrogant a essayé de la convaincre, sans lui laisser en placer une, de lire un livre… dont elle était elle-même l'auteure!

Cette situation vous rappelle des souvenirs? Comme peut-être ce confrère qui essaye de vous expliquer comment gérer le dossier que vous connaissez sur le bout des doigts, ou celui qui recrache avec forte assurance un article que vous avez vous-même écrit.

Voici trois conseils, listés par Fast Company, qui peuvent vous être utiles.

Faites-le remarquer, mais de façon professionnelle

Quand on se retrouve confrontée à l'un de ces énergumènes, il peut-être tentant de s'emporter. Certes, il est conseillé de ne pas vous laisser marcher sur les pieds, mais ne le faites pas n'importe comment.

Demandez-lui, par exemple, s'il en ferait autant s'il avait en face de lui un confrère, ou s'il vous trouve moins compétente qu'un autre et pourquoi.

Au mieux, cet avocat se remettra en question, au pire, il sera simplement décontenancé. Dans tous les cas, il se pense supérieur à vous, donc vous n'avez rien à craindre si ce n'est baisser un peu plus dans son estime.

L'auteure et journaliste Rebecca Solnit.
L'auteure et journaliste Rebecca Solnit.
Faites preuve d'humour

Non seulement ça apaisera les tensions, mais en plus, vous en sortirez grandie. Quand vous faites face à un « pénisplicateur », sortez votre plus grande sourire et expliquez-lui que vous savez déjà tout ça, ou que sa remarque n'apporte rien à la discussion.

Plutôt que d'être sur la défensive, l'humour vous permet de gérer la situation avec grâce et vous met en position de force.

Et si vous n'arrivez pas à trouver une remarque bien sentie, contentez-vous d'ignorer cette personne ou dites « bien sûr » et passez à autre chose. Gardez toutefois en tête que, tant que vous ne direz rien, la situation se poursuivra.

Ne le prenez pas personnellement

La particularité de ce type de confrères, c'est qu'ils vous expliqueront la vie quoi qu'il arrive, que vous soyez compétente ou non, c'est plus fort qu'eux. S'ils ne le font pas avec vous, ils le feront avec une autre. Donc ne le prenez pas personnellement.

Et n'oubliez pas : ce genre de comportement sert seulement à masquer leur incompétence ou leur manque d'assurance... Concentrez plutôt votre attention sur ceux qui ont vraiment quelque chose à vous apprendre…

Connaissez-vous un « pénisplicateur » dans votre cabinet?