Me Alain Daigle.
Me Alain Daigle.
Me Alain Daigle sera nommé directeur général du Centre communautaire juridique de Québec à la fin du mois de juin prochain.

Celui qui est actuellement directeur général adjoint de l’organisation succédera alors à Me Daniel Moffet, qui prendra sa retraite.

« Je suis très fier d’avoir obtenu ce poste. C’est un sincère honneur pour moi. J’espère être à la hauteur du défi! » a confié Me Daigle à Droit-Inc.

Barreau 1992, l’avocat a détenu une pratique privée portant son nom pendant 25 ans avant d’obtenir un poste de direction au Centre communautaire juridique de Québec en 2017.

À l’époque, il pratiquait du droit civil, administratif et de la famille.

« À l’aube de la cinquantaine, j’ai entamé une réflexion sur ma carrière. Lorsque j’ai réalisé que j’avais le goût de pratiquer sous une autre structure, j’ai postulé pour le poste et je l’ai eu. »

Une « énorme » différence

L’ancien de l’Université Laval l’avoue sans détour : il a rapidement constaté que la différence entre une pratique dans le milieu privé et public était « énorme.»

« Ce n’est pas du tout la même chose, lance-t-il en riant. À l’aide juridique, tu dois composer avec un cadre beaucoup plus structuré, composé de lois, de règlements, d’admissibilité financière. En pratique privée, tu es beaucoup plus libre au niveau de la clientèle. »

En plus de faire son travail pour servir les plus démunis, Me Daigle se fixe un objectif supplémentaire.

« Bien entendu, au-delà des aspects de droit, je veux créer un milieu de travail plaisant pour tout le monde! »

L’amour de l’enseignement

En plus de ses responsabilités au Centre communautaire juridique de Québec, Me Daigle enseigne le droit de la famille puis le droit de la personne à l’École du Barreau depuis 2006.

À ses yeux, il s’agit d’une manière de redonner à la relève juridique.

« Les étudiants apprécient le fait que j’aie deux chapeaux, pratiquant dans le domaine public, mais détenant également une expertise dans le domaine privée », conclut-il.