Me Mario Provost, l'auteur de l'ouvrage.
Me Mario Provost, l'auteur de l'ouvrage.
La loi sur la protection de la jeunesse a fait peau neuve en 2017 avec l'adoption de la loi n° 99 dont les dernières dispositions sont entrées en vigueur en janvier dernier.

C'est à cette occasion que paraît chez LexisNexis la deuxième édition de l'ouvrage Droit de la protection de la jeunesse. « La première édition du volume ne reflétait plus l’état du droit en la matière », nous a expliqué l'auteur de l'ouvrage, Me Mario Provost.

L'ouvrage prend en considération les dernières évolutions législatives. À ce titre, il aborde de nouveaux motifs d’intervention - comme l'exploitation sexuelle de l’enfant et la négligence sur le plan éducatif - et tient compte du fait que la procédure devant la Chambre de
la jeunesse s’est arrimée davantage à celle plaidée devant les autres tribunaux.

Un ouvrage qui s'adresse à tous

Alors que la première édition visait exclusivement un lectorat de praticiens du droit, cette mise à jour s'adresse autant à un public de juristes que d'étudiants ou d'intervenants sociaux.

Par ailleurs, il va bien au-delà d'une simple annotation de la loi et se base sur une jurisprudence abondante. « Je traite en profondeur certaines questions, et notamment la crédibilité du témoignage des enfants, les incidences du secret professionnel… » a précisé Me Provost.

Une section entière de la nouvelle édition est consacrée aux spécificités de la protection des enfants des communautés autochtones, en lien avec les préoccupations exprimées en commission parlementaire. L'objectif est de ne pas éloigner l'enfant de son milieu en le confiant à des personnes non autochtones pour préserver leur identité culturelle.

Par ailleurs, cette édition aborde les modifications successives apportées à la loi de 1977 et remonte même aux premiers balbutiements du mouvement de sauvegarde de l’enfance en difficulté.