Mes Stéphanie Fortin-Poirier et Jessica L'Heureux.
Mes Stéphanie Fortin-Poirier et Jessica L'Heureux.
Le cabinet d’avocats Daneau, Poirier a été l’une des trois victimes d’incendies criminels dans la nuit de dimanche à lundi à Saint-Jean-sur-Richelieu, tel que le rapporte le Journal de Montréal.

Les bureaux de Daneau, Poirier, cabinet spécialisé en matières civiles et familiales, est situé dans un édifice centenaire sur la rue Longueuil, devant le Palais de justice de la ville.

Si la majeure partie de l’édifice en brique a été épargnée, on ne pouvait voir que des ruines fumantes à l’intérieur des bureaux lundi matin.

Sur Facebook, le cabinet a annoncé que ses bureaux « étaient temporairement fermés en raison d'un incendie. »

Mes Jessica L’Heureux, Stéphanie Fortin-Poirier et Luc Daneau y travaillent.

Incendies criminels

Me Luc Daneau devant le cabinet depuis incendié.
Me Luc Daneau devant le cabinet depuis incendié.
En 1h30, trois appels ont été dirigés au Service de police de la ville concernant les incendies. Les brasiers étaient séparés par 1,7 km. L’ordre dans lequel ils ont été allumés n’a pas été indiqué.

« Même avec peu d’informations, on peut établir que ces feux seraient reliés », indique au quotidien Jérémie Levesque, porte-parole du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Non loin de là, sur la rue Froch, un garage résidentiel rempli de vieux bois a également été victime d’un incendie. « Un bac de recyclage a été collé sur le garage et le feu a été mis dedans », a raconté Robert Bessette, propriétaire de l’immeuble.

Le troisième feu a pris naissance dans la cour de Carpettes Lanart, une entreprise de fabrication de tapis située sur la rue Saint-Louis.

Aucune blessure n’a été provoquée par les trois feux.

Le Journal de Montréal indique que plusieurs incendies criminels frappent Saint-Jean-sur-Richelieu depuis deux ans.