15 signes que vous devez quitter votre cabinet !
15 signes que vous devez quitter votre cabinet !
Il n’est pas toujours évident de savoir quand c’est le bon moment de se tourner vers un autre cabinet.

Mais si vous notez plusieurs de ces signaux d’alarme, il est peut-être temps d’explorer de nouvelles possibilités, d’après Lynn Taylor, coach professionnel et d’entreprise, citée par le site Psychologies Today.

1. Votre patron vous rend malheureux

Vous avez essayé de nouvelles stratégies pour interagir plus efficacement avec votre responsable et vous avez même modifié votre comportement, dans l’espoir de voir une amélioration. Malgré tous les efforts pour parfaire votre relation, celle-ci reste toxique.

Sachez que vous ne seriez pas la première personne à quitter votre emploi à cause d’un mauvais patron. Dans une enquête réalisée par Randstad aux États-Unis, 60 % des travailleurs interrogés ont déclaré avoir quitté leur emploi ou envisagent de le quitter, car ils n'apprécient pas leurs supérieurs directs. Les gens quittent les gestionnaires, pas les emplois.

2. Votre salaire ne suit pas

Vous avez demandé une augmentation, mais on vous a dit de patienter encore un peu. C’était il y a trois ans…! Maintenant que vous avez fait les recherches et que vous savez que vous pouvez gagner plus dans un autre cabinet, le ressentiment grandit ...

3. Vos talents ne sont pas exploités

Vous vouliez exploiter vos compétences, mais vous êtes tellement pris dans vos tâches quotidiennes que vous n’aurez jamais la possibilité de tirer parti de vos talents. Et lorsque vous demandez à vos supérieurs de les appliquer, rien ne se concrétise jamais.

4. Les autres emplois semblent passionnants

Vous enviez votre consœur qui assiste à d’intéressantes conférences professionnelles et un autre dont le travail lui permet de travailler avec les dernières technologies. Le simple fait de lire des offres d’emploi vous fait réfléchir aux possibilités de passer à autre chose.

5. Vous avez essayé de parler à votre patron sans succès

Malgré tout, les frustrations liées au travail ne cessent pas. Vous êtes bombardé de requêtes inutiles de dernière minute. C'est comme si vous n'aviez même jamais demandé de l'aide à votre patron.

6. Vous êtes épuisé

Vous vous souvenez de cette chose appelée le soleil qui brille dans le ciel; vous l'avez vu il y a quelques mois? Depuis, vous arrivez au bureau à la tombée de la nuit, vous partez tard le soir et vous continuez à travailler le week-end. Vous êtes tellement épuisé que votre santé en souffre et vous avez du mal à dormir pendant une nuit complète.

7. Votre carrière est sur la bonne voie. . . mais ne va nulle part

Vous êtes installé dans un travail qui n’offre pas tant de surprises. Et cela peut être formidable, sauf si vous craignez de faire exactement le même travail tous les jours. . . pour toujours.

8. Il peut y avoir une réduction des effectifs à venir

Des rumeurs se propagent à propos de l'entreprise ou du service. Peut-être que vous entendez parler de changements de leadership; d'externalisation des équipes ou encore qu’il y a des problèmes financiers en préparation...

9. Vous n'êtes pas invité aux réunions clés

Il y a un rassemblement dans le couloir, derrière des portes closes. Cela implique des projets qui ont un impact direct sur vous. Bien que vous pouvez apporter une contribution précieuse, votre boîte de réception demeure toujours vide d'invitations...

10. Vous avez rarement hâte d'aller au travail

Ces mèmes sur le blues du lundi qui défilent sur internet vous faisaient rire. Plus maintenant...

11. Vous regardez sans cesse l'horloge

Comment peut-il être seulement 10 heures? Vous avez l’impression que vos journées de travail sont sans fin. Vous venez d’arriver que déjà, vous avez hâte de pouvoir rentrer chez vous.

12. Vous n’aimez pas parler de travail avec vos amis

Vous vous éloignez lorsque des gens vous interrogent sur votre travail.

13. Votre patron semble vous ignorer

Vous dites «bonjour!» à votre responsable lorsque vous passez dans le hall, mais c’est comme si vous n’existiez pas.

14. Votre patron ne voit pas le long terme avec vous

Le sujet de vos aspirations professionnelles futures est de courte durée lors de votre évaluation de performance. Discuter des perspectives à long terme est pratiquement interdit tout au long de l'année.

15. Vous ne partagez pas les valeurs du cabinet

Vous ne vous sentez pas à l'aise lorsque vous réfléchissez aux valeurs, à la culture ou à l'orientation du cabinet. Elles ne sont tout simplement pas alignées sur vos propres philosophies ou croyances.

Un dernier mot tout de même : si vous êtes relativement heureux, ne vous laissez pas influencer par un environnement de travail rigoureux, car la situation du marché peut changer en quelques mois. Faites toujours ce que vous pouvez d'abord pour sauver votre emploi actuel avant de vous lancer.

Apprendre à gérer des situations difficiles est une compétence cruciale dont vous aurez probablement besoin, où que vous soyez. Quelle que soit votre décision, prendre le contrôle de votre carrière sera libérateur.

Si vous avez essayé pratiquement toutes les possibilités pour que votre travail actuel fonctionne sans amélioration significative, ce pourrait être le moment de changer, sachant que vous êtes prêt pour un nouveau chapitre.