Me Melissa Zampini rejoint Carreaux Metro en tant que conseillère stratégique et juridique.
Me Melissa Zampini rejoint Carreaux Metro en tant que conseillère stratégique et juridique.
C'est tout d'abord en tant qu'assistante administrative que Me Melissa Zampini a rejoint Carreaux Metro, l'entreprise d’importation et de vente de carreaux de céramiques fondée par son grand-père en 1964.

« Le droit m'a toujours intéressée, je voulais aller devant les tribunaux », nous a-t-elle confié. Mais ce nouveau bagage devait aussi lui permettre d'apporter sa contribution à l'entreprise familiale, créée par son grand-père puis reprise par son père en 1984.

« Mon expérience en droit allait apporter quelque chose de nouveau à la compagnie, pour voir les choses sous une nouvelle perspective et fonder quelque chose de plus solide en matière de contrats ».

Melissa Zampini se lance alors dans un baccalauréat en droit à l'Université de Montréal qu'elle obtient en 2013. Elle est ensuite admise au Barreau en 2015 et se dirige vers le droit de la construction.

« Une carrière en droit c'est fantastique »

Me Melissa Zampini peut désormais apporter sa contribution à l'entreprise familiale.
Me Melissa Zampini peut désormais apporter sa contribution à l'entreprise familiale.
Ce qu'elle aime dans cette matière, c'est l'opportunité de voir un projet se réaliser jusqu'au bout. « J'avais fait mon stage en droit de la famille. C'était une belle expérience mais il manquait cet aspect finalisation », se souvient-elle.

Elle débute alors sa pratique chez Morrone avocats en droit de la construction et de l'immobilier où elle assiste des promoteurs immobiliers, de l’obtention de leur licence auprès de la Régie du bâtiment aux procédures pour vices cachés.

En mars dernier, elle a finalement rejoint Carreaux Metro en tant que conseillère stratégique et juridique, un poste qui va bien plus loin que le seul aspect juridique.

« Une carrière en droit c'est fantastique, on peut acquérir de l'expérience et faire la transition vers le monde des affaires. Nos connaissances en droit ne sont jamais perdues ».