La professeure Andrea K. Bjorklund.
La professeure Andrea K. Bjorklund.
Mc Gill :

La professeure Andrea K. Bjorklund a été nommée vice-doyenne aux études supérieures pour un mandat de trois ans, à compter du 1er juillet 2019 et remplacera le professeur Richard Gold.

Elle est professeure titulaire ainsi que la titulaire inaugurale de la Chaire L. Yves Fortier en arbitrage international et droit du commerce international.

Elle a été élue vice-présidente du conseil exécutif de la Société américaine pour le droit international (ASIL) en mars 2019 et a été également nommée chercheuse Norton Rose Fulbright en arbitrage et droit commercial en 2017.

Quant à la professeure Rosalie Jukier, elle a été nommée vice-doyenne à l'enseignement pour un mandat de deux ans, à compter du 1er septembre 2019 et remplacera la professeure Vrinda Narain.

Elle est professeure titulaire, membre du corps professoral de la Faculté de droit de McGill depuis 1985, où elle enseigne et fait de la recherche en obligations contractuelles et le droit judiciaire.

UdM :

Andréanne Malacket a soutenu avec succès sa thèse de doctorat.
Andréanne Malacket a soutenu avec succès sa thèse de doctorat.
Le 16 avril dernier, M. Pyeng Hwa Kang a soutenu avec succès sa thèse de doctorat intitulée Group defamation and Harm to Identity.

Les professeurs Martine Valois, Jean-François Gaudreault-DesBiens et Noura Karazivan, Han-Ru Zhou et Alana Klein composaient le jury.

Le 24 avril, c’était au tour de Andréanne Malacket de soutenir sa thèse de doctorat en droit intitulée « Des règles de dévolution en droit québécois : perspectives socio-historiques des affections présumées, pour une reconnaissance de la vocation successorale ab intestat du conjoint de fait survivant ».

Le jury était composé des professeurs Brigitte Lefebvre, Alain Roy, Michel Morin, Christine Morin et Michel Max Raynaud.

Laval :

Océane Touillon, maîtrise en études internationales.
Océane Touillon, maîtrise en études internationales.
Le 32e concours de plaidoirie Jean-Pictet en droit international humanitaire à Obernai s’est tenu du 30 mars au 6 avril 2019 s'est tenu en France.

L'équipe de l'Université Laval, composée de Thomas Roos, doctorat en droit, Clémence Bouchart, maîtrise en droit et Océane Touillon, maîtrise en études internationales, s'est hissée au 1er rang de la session francophone, ce qui lui a valu une place en finale internationale.

Il s’agit du meilleur résultat obtenu par la Fac lors de ses six participations au concours.

Toujours à Laval, le doctorant Guy Marcel Nono a soutenu avec succès sa thèse intitulée «L'effectivité des normes du développement durable dans le processus d'intégration en Afrique» le 17 avril dernier.

Les membres du jury étaient les professeurs Charles-Emmanuel Côté, Emmanuel Kam-Yogo, Konstantia Koutouki, Véronique Guèvremont et François Roch.

Ottawa :

La professeure Colleen Flood.
La professeure Colleen Flood.

Enfin, la professeure Colleen Flood a reçu une subvention de l’Institut canadien de recherches avancées (CIFAR) pour l’atelier « L’IA et les soins de santé, un atelier sur la fusion du droit et de la science ».

Son équipe se compose des professeurs Ian Kerr, Joëlle Pineau et Céline Castets-Renard.

L’atelier réunira un groupe international de participants afin d’explorer les effets de l’intelligence artificielle (IA) sur les structures juridiques et réglementaires qui protègent les patients et les soignants dans les systèmes de santé du Canada et d’autres pays.