Me Pierre St-Onge entrera en poste au Tribunal administratif du travail en tant que juge.
Me Pierre St-Onge entrera en poste au Tribunal administratif du travail en tant que juge.
Me Pierre St-Onge, associé au sein du cabinet Dunton Rainville, entrera en poste au Tribunal administratif du travail le 10 juin prochain en tant que juge.

Souhaitant respecter son devoir de réserve, le nouveau magistrat a préféré ne pas s’entretenir avec Droit-Inc. Le vice-président du Conseil de direction du cabinet, Me Yanick Tanguay est donc venu à sa relève.

Celui-ci a confié que quitter Dunton Rainville s’est avéré un choix déchirant pour Me St-Onge, « qui est emballé par ses nouvelles fonctions. »

« Nous avons un sentiment partagé par rapport à son départ, explique le vice-président à Droit-Inc au bout du fil. D’un côté, on est très fiers de cet accomplissement, du fait qu’il fasse rayonner notre expertise en relations et droit du travail, mais d’un autre, on perd un avocat avec beaucoup de compétences, de rigueur. »

Même si le cabinet essuie cette perte, il sera en mesure de poursuivre sa croissance, assure-t-il, puisqu’il compte sur une bonne équipe en droit du travail.

« Nos jeunes associés prendront du galon. On a déjà eu des rencontres la semaine dernière avec six d’entre-eux, pour s’assurer de poursuivre les dossiers en cours de Me St-Onge. »

Une embauche saluée

Le vice-président du Conseil de direction du cabinet Dunton Rainville, Me Yanick Tanguay.
Le vice-président du Conseil de direction du cabinet Dunton Rainville, Me Yanick Tanguay.
Associé chez Dunton Rainville depuis 12 ans, Me St-Onge se spécialise en relations du travail, santé, sécurité du travail et en droit administratif.

S’il n’en tient qu’à Me Tanguay, il détient toutes les qualités nécessaires pour devenir un excellent magistrat.

« C’est un avocat posé, à l’écoute et dont la rigueur intellectuelle juridique l’honore. Notre société gagnera à avoir un professionnel de cette trempe au tribunal du travail », souligne-t-il.

Barreau 1999, Me St-Onge a entamé sa carrière chez Monette Barakett, avant de rejoindre Dunton Rainville en 2005.

Ancien de l’Université Laval, son mandat chez Dunton Rainville était de rédiger des opinions juridiques sur différentes questions en relations du travail, notamment en regard des conventions collectives.

Il agissait également comme porte-parole de tables patronales en négociations, en plus d’accompagner et de conseiller ses clients lors de séances de médiation. Il plaidait également devant diverses instances.

Me St-Onge a également joué un rôle important dans l’intégration du cabinet Madore & Cadieux par Dunton Rainville.

Ce qu’il faut retenir de son passage au sein du cabinet, assure Me Tanguay, est son soucis du détail lors de la préparation des dossiers.

« Il a su former d’autres jeunes qui sauront assurer la même qualité en termes de préparation et représentation. Les clients appréciaient toujours son travail », conclut le vice-président du Conseil de direction du cabinet.