Six pistes pour assurer la rétention des milléniaux!
Six pistes pour assurer la rétention des milléniaux!
Recruter et former de nouveaux avocats, ça coûte cher.

Selon Thompson West, une firme de recherche juridique, environ un milliard de dollars y sont consacrés aux États-Unis annuellement.

Pour réduire ces coûts, Jamie Spannhake d’Attorney at Work suggère d’adopter une nouvelle perspective pour motiver les avocats milléniaux, et d’assurer leur rétention. Voici ses pistes de solution.

La culture d’entreprise

Les cabinets doivent créer des cultures qui permettent aux jeunes avocats de se sentir engagés, de développer leurs habiletés, d’entretenir des relations avec des mentors en recevant une rétroaction régulière.

Une fois que cette culture est établie, les cabinets doivent instaurer un système de récompense des bons comportements, afin de la solidifier.

Pour y parvenir, le cabinet Morrison & Foerster a mis sur pied un lounge où les avocats peuvent travailler et socialiser ensemble. L’endroit parfait pour rencontrer un mentor!

L’aspect humain

Sandra Yamate, PDG de l’Institut de l’inclusion dans la profession juridique.
Sandra Yamate, PDG de l’Institut de l’inclusion dans la profession juridique.
Pour les milléniaux,apporter une contribution importante dans le monde juridique par le travail est plus important que de posséder un titre prisé ou un gros salaire.

C’est du moins ce qu’estime Sandra Yamate, PDG de l’Institut de l’inclusion dans la profession juridique.

Une manière de satisfaire ce désir est de leur proposer de faire quelques dossiers en pro bono.

Le mentorat

Offrir des formations et du mentorat aux jeunes avocats permet également d’augmenter leur niveau de motivation.

Par exemple, le cabinet Winston & Strawn mise sur le programme «Winston University Development System », contenant des formations qui permettent aux avocats de développer leurs compétences juridiques.

En plus de favoriser le développement professionnel, ce programme contient des services de coaching, de planification de carrière et des ateliers de gestion du stress.

La flexibilité

Un nombre croissant de cabinets offre la possibilité à leurs avocats de travailler de la maison, ou de choisir leurs heures de travail.

En agissant de la sorte, ces cabinets s’assurent que leurs avocats se concentrent sur les résultats obtenus dans leurs dossiers, plutôt que sur les heures facturables.

Un avocat qui se concentre sur des objectifs à long terme plutôt que des heures facturables sera plus engagé.

Des ambitions ajustées

Devenir associé n’est pas l’objectif de tous les avocats.

C’est pour cela qu’il faut leur offrir plusieurs possibilités de développement professionnel.

Ressources humaines, développement d’affaires ou technologique, les avocats ont des intérêts qui leur sont propres. Présentez-leur les possibilités qui s’offrent à eux afin de vous assurer qu’ils se voient à long terme au sein de votre entreprise.

L’empathie

Les avocats ne sont pas que des juristes. Ce sont des humains.

Ils ont des intérêts, qui peuvent les aider à exceller au sein de leur pratique.

Les avocats qui jouissent de temps libre sont plus efficaces et productifs. Souvenez-vous que les milléniaux recherchent l’équilibre parfait entre leur vie personnelle et professionnelle.

Saurez-vous leur offrir?