La professeure Miriam Cohen a agi à titre de conseillère en droit international pour la République du Panama devant le Tribunal international du droit de la mer.
La professeure Miriam Cohen a agi à titre de conseillère en droit international pour la République du Panama devant le Tribunal international du droit de la mer.
Une prof de l’UdM devant le Tribunal international du droit de la mer

La professeure de droit de l’Université de Montréal, Miriam Cohen, a récemment agi à titre de conseillère experte en droit international pour le Panama dans une affaire qui l’opposait à l’Italie concernant des violations de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer. Le Tribunal a rendu son arrêt se rangeant du côté des arguments avancés par le Panama. L’Italie a donc enfreint l’article 87, paragraphe 1, de la Convention concernant la liberté de la haute mer, et ainsi le Panama a droit à une indemnité pour cette violation du droit international.

Une enseignante qui excelle à McGill

Johanne Poirier, professeure à l’Université McGill.
Johanne Poirier, professeure à l’Université McGill.
Johanne Poirier, professeure à l’Université McGill, a été décorée du Prix d’excellence en enseignement John W. Durnford 2019 lors de la cérémonie de collation des grades en droit le 30 mai dernier. Ce sont les étudiants qui choisissent chaque année le professeur s’étant démarqué par sa pédagogie exceptionnelle. La professeure Poirier enseigne à McGill depuis 2015 et est la première titulaire de la Chaire Peter MacKell en fédéralisme.

Des anciens d’Ottawa créent une bourse pour la mobilité étudiante

Trois diplômés de la section droit civil de l’Université d’Ottawa, Alexandre Cloutier, François Larose et David Robitaille, ont créé une bourse d’études pour la mobilité étudiante 20 ans après avoir profité d’un échange dans le cadre de leur formation en droit. En 1998, ils avaient quitté Ottawa pour suivre des cours à l’Université de Nantes. Pour encourager d’autres étudiants à vivre cette expérience enrichissante, ils ont créé la Bourse Cloutier, Larose, Robitaille pour la mobilité étudiante d’une valeur de 1000$, dont Katherine Cloutier (aucun lien de parenté) est la toute première récipiendaire. Inscrite au Programme de droit canadien de l’Université d’Ottawa, elle étudie présentement en droit international à l’Université Queen Mary, à Londres. La nouvelle bourse sera remise chaque année à un étudiant de la Section de droit civil participant à un programme d’échange dans une université étrangère, sur la base du dossier académique, des motivations à faire un échange, de l’engagement social et du besoin financier.

À Paris trois fois plutôt qu’une en même pas six mois!

La professeure de l’Université d’Ottawa, Mariève Lacroix.
La professeure de l’Université d’Ottawa, Mariève Lacroix.
La professeure de l’Université d’Ottawa, Mariève Lacroix, a passé les derniers mois à sauter d’un côté et de l’autre de l’Atlantique. Invitée comme conférencière à la Cour de cassation à Paris le 1er février dernier, elle a discuté d’une hiérarchie potentielle des intérêts protégés en droit de la responsabilité civile, dans une perspective comparatiste. Puis, en avril, elle s’est à nouveau rendue dans la capitale française à titre de professeure invitée à l’Université Paris II – Panthéon-Assas. Elle y a enseigné le droit de la responsabilité civile et le concept de dommages-intérêts punitifs aux cycles supérieurs, ainsi qu’un cours introductif au droit au programme de licence. Finalement, du 3 au 7 juin, la professeure Lacroix était des Journées françaises Henri Capitant de Bordeaux et de Paris. Sur place, elle a co-organisé une manifestation scientifique sur la solidarité en matière d’accidents de la circulation.

La Conférence des juristes de l’État renaît de ses cendres

Après cinq années d’absence, la Conférence des juristes de l’État a repris ses activités le 20 juin dernier grâce à un partenariat entre la faculté de droit de l’Université Laval et le Barreau de Québec. Près de 800 juristes oeuvrant au sein de la fonction publique se sont réunis au pavillon Alphonse-Desjardins de l’Université Laval pour célébrer l’occasion. Me Jean-Vincent Lacroix a agi en tant que président de cette 22e édition. «Au nom du comité organisateur, nos plus sincères remerciements à vous, juristes de l’État, qui, par votre participation, enthousiasme et écoute, avez de nouveau démontré l’importance et la pertinence de l’institution que constitue la Conférence des juristes de l’État!», a-t-il alors déclaré.