Le juge américain de la Cour d’appel à San Francisco John Owens a fait référence à la chute du Roi de la Nuit dans Game of Thrones.
Le juge américain de la Cour d’appel à San Francisco John Owens a fait référence à la chute du Roi de la Nuit dans Game of Thrones.
Le juge américain de la Cour d’appel à San Francisco John Owens ne cache pas son amour de la populaire série de HBO « Game of Thrones ». Il n’a pu s’empêcher de faire référence à la série dans deux de ses jugements.

Dans une décision rendue le 5 juillet dernier, l’honorable Owens a décidé qu'un bénéficiaire d’une fiducie pouvait former un recours collectif contre Northern Trust Co. pour avoir soi-disant investi des avoirs en fiducie dans son portefeuille de fonds propres plutôt que dans de meilleurs investissements extérieurs.

Owens a cité la décision de la Cour suprême des États-Unis de 2014, Chadbourne & Parke v. Troice, et a déclaré qu'il fallait conclure que le recours collectif n'était pas interdit par une loi fédérale limitant le dépôt de recours collectifs en valeurs mobilières fédérales.

« Nous n’allons pas rendre Troice caduque de la même façon que Game of Thrones a vidé de son sens tout le scénario du Roi de la Nuit dans sa dernière saison », écrit le juge à la page 15 de sa décision.

Il fait alors référence au passage où Arya utilise un couteau d’acier valéryen pour tuer facilement le plus grand vilain de la série, dont la trame narrative s’est développée sur plusieurs saisons.

Le Maester déchu, Qyburn, personnage de la série culte.
Le Maester déchu, Qyburn, personnage de la série culte.
Mais ce n’est pas la première fois que le juge Owens se permet de citer « Game of Thrones ». En 2016, il a écrit dans un accord que le 9e circuit utilisait une norme de volonté délibérée dans des cas de revendication de salaire qui se rapprochait dangereusement d'une «résurrection qyburnienne» d'une vieille norme.

Il faisait ici référence au Maester déchu, Qyburn, qui utilise des potions interdites pour ramener à la vie La Montagne, qui avait été empoisonné, et qui le rend plus puissant mais sans être capable de parler.