L’ancien premier ministre Me Lucien Bouchard, avocat chez Davies.
L’ancien premier ministre Me Lucien Bouchard, avocat chez Davies.
L’ancien premier ministre Me Lucien Bouchard a touché des honoraires de 242 280 dollars dans le cadre du conflit de travail à l’Aluminerie de Bécancour (ABI). De plus, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale lui a remboursé 4420,47 dollars en frais de déplacements et d’hébergements.

Après 18 mois de lock-out, le conflit s’est terminé le 2 juillet dernier, rappelle La Presse.

L’avocat de Davies avait été choisi pour ce mandat par le gouvernement de Philippe Couillard en tant que médiateur. Son objectif était alors d’aider les employés syndiqués et la direction d’ABI à en venir à une entente.

Me Bouchard a empoché 145 640 dollars pour sa mission, même s’il en est sorti bredouille, en octobre 2018.

Puis, le gouvernement Legault a retenu les services de l’avocat à titre de président d'un conseil de médiation spéciale. Il était alors accompagné de Me Mélanie Hillinger, sous-ministre adjointe aux relations du travail au ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et du conciliateur du ministère, Jean Nolin.

En tant que membre et président du conseil, Me Bouchard s’est vu accorder 96 640 dollars.

Par contre, La Presse précise que 42 510,12 dollars de cette somme étaient réservés aux frais de location de salle et de déplacement des personnes impliquées.