Robert Raich de chez Spiegel Sohmer. Source: Site Web de Spiegel Sohmer
Robert Raich de chez Spiegel Sohmer. Source: Site Web de Spiegel Sohmer
L’avocat Robert Raich de chez Spiegel Sohmer tente de faire enregistrer les dépenses du mariage de sa fille comme des dépenses professionnelles au profit de son cabinet. Or, Revenu Québec refuse d’enregistrer la dépense comme une dépense d’entreprise, car elle estime plutôt qu’il s’agit d’une dépense personnelle.

Me Raich dit avoir dépensé environ 169 000 $ pour le mariage de Jacqueline, sa fille. Il a obtenu un remboursement de la part de Spiegel Sohmer d’une valeur de 75 242 $, puisque 97 des 218 invités étaient présents pour affaires.

C’est cette somme que Me Raich tente de récupérer de Revenu Québec dans une demande en appel de cotisation déposée devant la Cour du Québec en octobre 2018. Il plaide que le mariage de sa fille a permis à Spiegel Sohmer de « solidifier (les) liens avec ses invités d'affaires, collègues, confrères, connaissances professionnelles et partenaires d'affaires ».

Dans sa défense datée du 23 juillet 2019, Revenu Québec réitère qu’elle juge la dépense comme étant « de nature personnelle ». Elle ajoute qu’en « assumant la dépense en litige, Spiegel Sohmer a conféré un avantage au demandeur, à titre d’actionnaire, d’une valeur de 75 252 $ et le demandeur a omis d’inclure ce montant dans le calcul de ses revenus ».

Le Barreau 1976 a été associé directeur de Spiegel Sohmer pendant plus de 25 ans. Il est reconnu comme étant parmi les meilleurs avocats en droit fiscal en fiscalité des sociétés et en fiscalité successorale depuis 2007 selon le Canadian Legal Lexpert Directory.

Me Raich a refusé la demande d’entrevue de Droit-inc, son adjointe indiquant qu’il considérait que cet événement était personnel et non relié à sa vie professionnelle d’avocat.