Comparaison des photos de Julia Sheketoff. Source : Aug. 13 lawsuit
Comparaison des photos de Julia Sheketoff. Source : Aug. 13 lawsuit
Une avocate noire est convaincue que son ancien cabinet, Jones Day, a modifié sa photo professionnelle afin de la rendre plus blanche.

Cette allégation fait partie d’une plainte de discrimination basée sur le sexe initiée par Julia Sheketoff, qui était auparavant plaideuse au sein du cabinet de l’Ohio.

Selon Legal Cheek, la requête déposée par la juriste allègue « qu’après la prise de sa photo pour le site Web du cabinet, Julia, qui est mulâtre, a remarqué que Jones Day avait modifié sa photographie. La photo a été changée pour éclaircir sa peau et rétrécir son nez ».

Julia Sheketoff croit que « les modifications visaient à lui donner une apparence plus caucasienne et (selon l’éditeur) plus attrayante ».

La requête mentionne qu’au moins deux collègues féminines de l’ex-plaideuse auraient subi le même sort, alors que les photos d’hommes ne sont jamais modifiées par le cabinet.
Cette allégation fait partie d’une plainte d’importance contre Jones Day.

Julia Sheketoff allègue également qu’un associé masculin lui aurait donné une évaluation négative puisqu’elle n’était pas assez respectueuse avec lui. Cela aurait affecté négativement son augmentation salariale annuelle.

Dans sa requête, elle indique que le cabinet «interdit aux avocats de discuter de leurs salaires entre eux ou avec qui que ce soit».

La plaideuse gagnait 525 000 dollars américains par année lorsqu’elle a quitté
Jones Day.

Le cabinet a nié toutes les allégations de son ancienne employée.

« En fait, Mme Sheketoff avait personnellement choisi la photo précise qui avait été utilisée sur le site web du cabinet », a commenté l’organisation sur sa plateforme web.