Le juge était mécontent. Photo : Twitter
Le juge était mécontent. Photo : Twitter
Le juge Raymond W. Pronovost est un homme de principe. Pour lui, les traditions entourant la justice sont primordiales.

C’est du moins ce qu’il a laissé entendre, mercredi, alors qu’il siégeait par visioconférence au palais de justice de Victoriaville.

Il présidait alors l’ouverture des assises criminelles de la Cour supérieure et a exprimé son mécontentement face à la salle dans laquelle se trouvaient les parties. Fait rare, les assises se déroulaient dans une salle de conférence du rez-de-chaussée plutôt qu’en salle d’audience.

Un « non-sens », selon le juge Pronovost, qui a menacé de ne plus se rendre au palais de Victoriaville.

« Cela ne fait aucun sens de se retrouver dans une salle de conférence pour l’ouverture des assises. Si vous n’êtes pas capable de nous recevoir, on ne viendra plus. S’il n’y a pas de place pour nous, on n’ira plus chez vous et tout se passera à Trois-Rivières », a-t-il déclaré, selon ce que rapporte La Nouvelle Union.

Déjà irrité par cette affaire, le juge a aussi remarqué que l’avocat Marco Morin ne portait pas son rabat. Insatisfait des excuses de Me Morin, le juge Pronovost lui a sèchement répondu « la prochaine fois, ne venez pas ».

Vous savez maintenant à quoi vous en tenir si vous devez à vous présenter devant l’honorable Pronovost!